3:45 - mercredi novembre 21, 2018

Marseille : Plusieurs personnes portées disparues après l’effondrement de deux immeubles !

103 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
Marseille
Deux immeubles s'effondrent à Marseille / Capture La Provence

Ce lundi matin, deux immeubles se sont effondrés dans la rue d’Aubagne, située dans le centre-ville de Marseille. De nombreux secours sont encore sur place pour tenter de retrouver des victimes.

Deux immeubles se sont effondrés ce lundi matin aux environs de 9 heures, dans le centre-ville de Marseille. Le bilan provisoire fait pour le moment état de deux victimes, légèrement blessées. Des passants qui étaient dans la rue au moment de l’effondrement des deux immeubles. D’importants moyens ont été dépêchés sur place afin de sécuriser les lieux.

Les pompiers qui ont volontairement fait effondrer un troisième immeuble qui représentait une menace pour les personnes. Les secours sont à pied d’œuvre depuis ce lundi après-midi pour tenter de retrouver des victimes dans les décombres. Selon les tout derniers éléments, dix personnes seraient portées disparues.

A la suite de ce dramatique accident, le quartier a été en partie bouclé pour permettre aux secours de pouvoir travailler en sécurité. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, qui se trouvait à Marseille, s’est rendu sur les lieux de l’accident. Ce dernier a déclaré « Il y a peu de chances de trouver des poches de survie ces prochaines heures. Je suis peu optimiste sur la situation » avant d’ajouter que « toute la lumière sera faite » à la suite de ce drame.

Des immeubles vétustes !

Des deux immeubles, aux 63 et 65, il ne reste plus qu’un amas de débris que les enquêteurs scrutent petit à petit. Selon La Provence, l’immeuble de quatre étage au numéro 63, était inoccupé, en arrêté de péril. Le numéro 65 et ses cinq étages était quant à lui en partie occupé comme le précise nos confrères. Il est fortement probable que la vétusté des deux bâtiments soit pointée du doigt à la suite de ce drame.

Jean-Claude Gaudin, Le maire de Marseille s’est quant à lui exprimé sur le sujet : « Il y a une politique municipale qui est menée avec l’état sur le logement insalubre. Ce que nous souhaitons avec les élus locaux, c’est que ça aille plus vite (…) » avant que ce dernier n’ajoute « Le 63, il avait fait l’objet d’une procédure, il était fermée. »

Vos réactions

Filed in