3:44 - mercredi décembre 11, 4982
FLASH INFO :

« Gilets jaunes » : Hausse du Smic, baisse de la CSG, pas de retour arrière sur l'ISF, retour sur le discours d'Emmanuel Macron

Défiscalisation Pinel : tout savoir sur la réduction d’impôts

80 Vues La Rédaction 0 Commentaires

Vous êtes propriétaire et vous souhaiteriez profiter d’une réduction d’impôts ? La défiscalisation Pinel vous concerne. Apprenez-en plus ici.

Besoin de réduire vos impôts ? La défiscalisation Pinel est faite pour vous

La défiscalisation Pinel n’est pas une légende, et elle concerne en réalité tous les contribuables Français qui font l’acquisition d’un logement neuf, ou en état de futur achèvement, au cours de l’année 2018. La réduction d’impôts sur le revenu est pour le moins intéressante, puisqu’elle peut aller jusqu’à 6 000€ par an pour une durée allant de 6 à 12 ans. Voici tout ce qu’il est important de savoir à ce sujet.

Défiscalisation Pinel : ce qu’il faut savoir

Il y a plusieurs choses qu’il est important de connaître au sujet de la loi Pinel. Si elle tient son nom de la ministre qui l’a mise en place, elle a l’avantage de proposer aux propriétaires une réduction d’impôts pour le moins intéressante. En effet, ce moyen de défiscalisation Pinel permet de profiter d’une réduction qui peut atteindre 63 000€ étalés sur 6 ans, 9 ans ou encore 12 ans.

Comment se calcule la défiscalisation Pinel ? Tout simplement en fonction du montant du bien immobilier. Il faut aussi savoir qu’il y a un autre critère à prendre en compte : celui de la durée de location du bien.

Effectivement, il convient de préciser que si ce dispositif a été mis en place dans le but de relancer l’intérêt des Français pour l’accession à la propriété, la défiscalisation Pinel concerne uniquement les biens immobiliers locatifs. Par ailleurs, la durée minimum de location du bien est de six ans. Cette durée peut aller jusqu’à 12 ans. En toute logique, plus la durée de location est importante, plus la déduction fiscale sera intéressante.

Autre élément et pas des moindres : celui du plafond, fixé à 300 000€ pour l’achat du bien immobilier. Et pour connaître le montant de la réduction d’impôts, il faut savoir qu’il existe de nombreuses plateformes de simulation sur le dispositif Pinel. Cela permet de se faire une idée précise de ce à quoi s’attendre.

Les conditions et les plafonds

L’immobilier est un domaine vaste, et pour ne pas faire d’erreur, il convient de bien se renseigner au préalable. C’est pourquoi nous vous conseillons par exemple la lecture de cet article sur les SCPI, à découvrir sur Immoz.info.

Toutefois, il est important de revenir ici sur la défiscalisation Pinel, car il existe d’autres informations à connaître à ce sujet. Déjà, les plafonds ne se limitent pas seulement à la valeur du bien immobilier locatif, mais aussi au montant du loyer. Il est difficile ici de donner des chiffres précis, car cette donnée varie surtout en fonction de l’endroit où se trouve le bien immobilier.

Autre information, et pas des moindres : le dispositif Pinel n’est pas valable dans toutes les villes de France. C’est vrai, seules certaines zones sont éligibles. En règle générale, les villes concernées profitent d’une haute densité de population. En faisant des recherches sur internet, il n’est pas difficile de trouver des cartes dévoilant ces zones avec précision. Vous pouvez d’ailleurs consulter ce lien.

On le sait, la défiscalisation Pinel s’applique surtout sur les logements neufs, mais ce n’est pas tout. Elle peut aussi tout à fait concerner les biens en état de futur achèvement, les biens à réhabiliter ou encore qui se situent dans les DOM-TOM.

Pour finir, on peut faire le constat que si l’accès à la propriété est de moins en moins difficile, et que si l’accord de prêts bancaires ne ressemble plus forcément à un parcours du combattant, il existe d’autres moyens de rendre cette aventure immobilière intéressante : celui de la défiscalisation Pinel.

Vos réactions