7:46 - lundi décembre 17, 2018

Cholet : Les pompiers tournent le dos aux élus au cours d’une cérémonie officielle

90 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
pompiers
Les pompiers ont tourné le dos aux élus à Cholet / Capture Facebook Télévision Locale du Choletais

Ce 1er décembre, à l’occasion de la Sainte-Barbe, les sapeurs-pompiers de Cholet (Maine-et-Loire), ont tourné le dos aux élus, en signe de protestation contre leurs conditions de travail qui se dégradent.

Une vidéo publiée ce samedi sur Facebook par un pompier du SDIS 49, montre un groupe de sapeurs-pompiers de Cholet tourner volontairement le dos à des élus au cours de la cérémonie de la Sainte-Barbe. Les militaires se sont ensuite rassemblés en rang avant d’arborer une bannière sur laquelle il y était inscrit « Moins de pompiers = secours en danger ».

Plus de moyens pour les pompiers

Sur les images vidéos, on peut-y entendre Gilles Bourdouleix, maire de Cholet, lancer « Ce n’est pas acceptable, on s’en va » alors qu’il se trouve aux côtés de Patrice Brault, président du service départemental d’incendies et de secours du Maine et Loire. Les deux hommes quittent ensuite la cérémonie, visiblement très remontés. De son côtés, les pompiers du SDIS 49 se sont exprimés sur les réseaux sociaux via un communiqué : « Nous, l’ensemble des sapeurs pompiers de Cholet, avons décidé de tourner le dos pendant la cérémonie officielle de la sainte barbe à notre élu, M. Brault, qui est notre président du service départemental d’incendies et de secours du Maine et Loire. Cette personne et notre directeur départemental n’écoutent pas nos revendications et nous poussent à faire cette démarche. Cette démarche à choqué certaines personnes mais il y a des moments où on ne plaisante pas avec la sécurité des citoyens français. La vie des gens n’est pas un jeu et passe avant tout, (le confort de certaines personnes). Les Sapeurs Pompiers du Maine et Loire vous remercie de votre soutien, en espérant que le message passe. Merci de partager au maximum car les pompiers le font pour votre sécurité. » peut-on lire.

Des pompiers qui ne se sentent plus écoutés par les autorités depuis temps et qui dénoncent un important manque de moyens dans les casernes, affectant leurs conditions de travail. C’est notamment le cas pour la majeur partie des casernes de pompiers présentes sur tout le territoire, qui expriment un ras-le-bol générale.

Ce lundi 3 décembre, un conseil d’administration du Sdis 49 s’est tenu. Une action et un préavis de grèves ont été lancée pour cette date comme le rapporte France 3 Pays de la Loire.

Vos réactions

Filed in