6:06 - lundi décembre 17, 2018

Gilets jaunes : les lourds dégâts de la manifestation

122 Vues Deborah Valentin 0 Commentaires
gilets jaunes
Les images violentes d'individus qui retournent un véhicule / Capture Twitter

Ce samedi 1er décembre, la troisième journée de mobilisation des gilets jaunes sur Paris, après quelques premières tensions, a très vite dégénérée pour laisser place à d’importantes violences provoquant de lourds dégâts.

Gilets jaunes: les premières tensions aux Champs-Élysées

En marge de la manifestation de ce samedi, la capitale a littéralement connu de nombreux ravages, conséquences directes du climat de violences perceptible tout au long de la journée. Selon le bilan du ministère de l’Intérieur, la manifestation comptait ainsi près de 136 000 manifestants sur l’ensemble du territoire dont 8000 décomptés sur Paris ce samedi 1er décembre.

En effet, les premières tensions du samedi ont d’abord été rapportées sur le haut des Champs-Élysées jusqu’à ce que la place de l’Étoile soit évacuée peu après midi.

Si les premières violences ont pris place aux alentours des Champs Elysées, elles se sont véritablement étendues sur une grande partie de la capitale. Les manifestants pour certains, masqués et cagoulés, se sont alors répandus dans les avenues et arrondissements voisins afin de perpétuer le climat tendu déjà présent sur les Champs.

Gilets Jaunes : Paris ravagé par les violences en marge de la manifestation

Des casseurs se sont également attaqués au Palais Brongniart, Place de la Bourse dans le 2e arrondissement de Paris.

De l’avenue de Montaigne à la rue de Rivoli et la rue Danielle Casanova en passant par les quartiers du Louvre, du Jardin des tuileries ou encore du boulevard Haussman, ce samedi noir a été le témoin de heurts très violents.

Le bilan de cette troisième journée a, par conséquent, été bien plus lourd que les précédentes journées de mobilisation. En effet, sur une grande partie de Paris on a pu constater parmi les nombreux dégâts des voitures incendiées, des vitrines brisées, des magasins pillés et des bâtiments vandalisés à l’image notamment de l’Arc de Triomphe.

De même, les affrontements entre les forces de l’ordre et les manifestants n’ont cessé de s’intensifier dressant ainsi au sortir du week-end un bilan conséquent de blessés et d’interpellations.

Gilets jaunes : la crainte des commerçants

De ce fait, les commerçants touchés et choqués par cette tempête de violence mettent en avant les pertes subies. En effet, la crainte pour ces commerçants est de mise puisqu’un quatrième samedi serait à prévoir. Une mobilisation qui pourrait à nouveau entrainer de nouveaux saccages et blocages.

Les violences qui se sont orchestrées tout au long de la journée ont ainsi laissé place aux dégradations qu’elles ont engendrées.

Vos réactions