Close

Gilets jaunes : ils demandent à être reçu par Emmanuel Macron vendredi après-midi !

gilets

Les gilets jaunes ne lâchent rien ! / J/R Actu-Mag.fr

Le mouvement des « gilets jaunes libres » demande à être reçu par Emmanuel Macron vendredi après-midi.

Son représentant Benjamin Cauchy déclare : « Nous demandons qu’Emmanuel Macron nous ouvre sa porte car l’insurrection est aux portes de la France et nous ne voulons pas qu’il y ait des morts ce week-end ». Le porte-parole des gilets libres était l’invité de BFMTV ce jeudi midi. Il affirme que « Les Français ne veulent pas le sang, ils veulent pouvoir vivre décemment ». « Nous en appelons au sens des responsabilités et au sens de l’État d’Emmanuel Macron. Le pays est au bord de l’insurrection et de la guerre civile. Nous demandons à être reçus pour négocier avec lui sur le pouvoir d’achat, qui est ce qui relie toutes les colères de ce mouvement hétéroclite », a déclaré Benjamin Cauchy à l’AFP.

Le collectif des « gilets jaunes libres », a été créé par une dizaine de « gilets jaunes », en rupture avec les initiateurs du mouvement, notamment Eric Drouet et Priscillia Ludosky, dont ils jugent la ligne trop radicale.

« Il faut que le président prenne conscience de sa responsabilité. C’est un appel au calme », a ajouté Benjamin Cauchy, alors qu’un acte 4 du mouvement des « gilets jaunes » est annoncé samedi. L’Élysée a dit craindre « une très grande violence », malgré l’annonce mercredi soir d’un geste que l’exécutif espère décisif : la renonciation pour toute l’année 2019 aux augmentations de taxes sur les carburants.

L’exécutif redoute aussi une extension de la colère à d’autres secteurs, notamment les agriculteurs et les transporteurs routiers. Environ 200 lycées et collèges étaient de nouveau bloqués ou perturbés jeudi. Un total de 146 personnes a été interpellé jeudi devant un lycée de Mantes-la-Jolie après des heurts et dégradations dans cette commune des Yvelines.

Partout en France, les appels à se mobiliser une nouvelle fois samedi se multiplient et le ministère de l’Intérieur fait état d’une « mobilisation de la part de l’ultradroite et de l’ultragauche ». Le gouvernement va déployer des « moyens exceptionnels » en plus des 65.000 policiers et membres des forces de l’ordre mobilisés en France, a rappelé le Premier ministre.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Leave a comment
scroll to top