7:42 - jeudi juin 20, 2019

Isolation thermique : Solutions ITE et efficacité énergétique

222 Viewed La Rédaction 0 respond

L’installation d’une isolation thermique par l’extérieur efficace dans les bâtiments pour faire des économies d’énergie et d’argent.

Guide complet pour vos travaux d’isolation thermique par l’extérieur

Lorsque le froid hivernal s’abat sur les maisons, l’isolation thermique est indispensable si vous voulez profiter d’une chaleur agréable à l’intérieur de votre maison sans voir le coût du chauffage augmenter. En fait, une grande partie de la chaleur utilisée pour chauffer votre maison risque d’être perdue en raison d’une mauvaise isolation des murs, du plafond ou du plancher de la maison. L’isolation thermique par l’extérieur des bâtiments a une influence décisive sur leur niveau d’efficacité énergétique.

Qu’est-ce que l’isolation thermique par l’extérieur (ITE)

On parle d’Isolation thermique par l’extérieur, qui désigne l’ensemble des méthodes utilisées pour isoler thermiquement une façade de l’extérieur. Ce système présent de grands avantages du point de vue de l’économie d’énergie, du respect de l’environnement et du confort. L’ITE est largement utilisée aussi bien dans les nouvelles constructions que dans la rénovation énergétique des anciens bâtiments.

L’isolation thermique par l’extérieur consiste à fixer un matériau isolant au mur, généralement par collage et fixation mécanique. L’isolation ITE évite l’apparition de ponts thermiques dans le bâtiment, ce qui améliore son inertie thermique et par conséquent l’habitabilité et le confort thermique dans le bâtiment. L’isolation thermique de la façade par l’extérieur améliore les économies d’énergie, puisque les pertes d’énergie sont diminuées.

L’installation de l’isolation thermique par l’extérieur se résume en trois éléments principaux : la fixation de l’isolant au mur, l’ancrage mécanique et le revêtement. Bien qu’il s’agisse des phases fondamentales, il faut souligner que l’ITE nécessite la prise en compte de nombreux éléments et que, compte tenu des caractéristiques différentes de chaque bâtiment et des matériaux à utiliser, son installation peut varier d’un bâtiment à un autre. Ainsi, il est essentiel d’analyser les caractéristiques du bâtiment et d’effectuer les travaux nécessaires afin de pouvoir appliquer l’isolation correctement.

Les phases de rénovation énergétique par l’extérieur

Tant dans les constructions neuves que dans la rénovation énergétique, il est nécessaire d’accorder une attention particulière à la stabilité, la cohésion, la résistance, la planimétrie et la propreté de la façade qui va bénéficier d’une ITE et de faire le point des réparations éventuelles nécessaires, des particularités du bâtiment. Il est donc nécessaire d’effectuer un traitement préalable afin de disposer d’un support approprié dans lequel l’isolant peut être fixé et ancré.

Les supports de l’isolation peuvent être de différents types. Il faut donc analyser quel est le matériau isolant le plus approprié. Le choix du système approprié sera fait en fonction de la surface et du type de support. Les plus recommandé sur sweetyhome.fr sont les plaques de polystyrène expansé (EPS), les plaques de polystyrène extrudé (XPS) ou les panneaux de laine minérale qui doivent être analysés pour déterminer le matériau isolant le plus approprié.

Les profilés de départ

Les profilés de départ sont installés avant la pose des panneaux isolants à la limite inférieure de la surface à revêtir, ce qui permet de commencer uniformément la pose des panneaux et de créer une zone de protection contre l’humidité, les coups, etc. Avant de régler le profilé de départ, il faut respecter un socle (minimum 15 mm) afin d’éviter la transmission de l’humidité par capillarité.

La pose des panneaux isolants

La technique peut varier en fonction du fabricant de l’isolant. Lors de son application, il existe différentes techniques : dans certains produits, un cordon périphérique et des pastilles centrées sur le dos de la plaque isolante sont étendus et dans d’autres, l’adhésif est étalé sur le dos de la plaque à l’aide d’une truelle dentée. Même pour les grandes surfaces, il est possible d’étendre un cordon à l’aide d’une machine pour faire saillie et y placer les plaques isolantes.

Une attention particulière doit être apportée lors de la pose dans les angles, car ceux-ci doivent être protégés par des profilés métalliques qui servent à renforcer les points critiques et à obtenir une verticalité uniforme. Certains professionnels recommandent l’utilisation de cornières à grillage à cet effet.

L’application du mortier

Les dalles sont enduites d’une première couche de mortier, appelée couche de base, d’environ 1 à 2 mm d’épaisseur. Le treillis est placé sur la base du mortier, dont le tissu doit pénétrer par pression sur la première couche de mortier frais. Les rencontres entre deux mailles doivent se chevaucher d’au moins 10 cm avec les sections de mailles adjacentes.

Après le séchage de la première couche de mortier, une deuxième couche est appliquée pour recouvrir complètement le treillis. Après un temps de séchage, une éponge ou une truelle est passée pour lisser la surface. Un revêtement d’une ou plusieurs couches est appliqué pour augmenter l’isolation thermique, puis un enduit de finition ou un revêtement est fixé au mur.

Vos réactions : (Les propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)