Close

Maison de retraite : l’état du marché dans l’Hexagone

La maison de retraite a connu de grandes transformations ces dernières années. Et cela au profit des pensionnaires. État des lieux dans cet article.

Maison de retraite : l’évolution du marché en France

Pour l’épanouissement de votre aîné, vous vous demandez si une maison de retraite serait l’idéale pour lui. En effet, la perte d’autonomie, l’entrée dans le grand âge d’un proche vous inquiètent quelque peu. Dans le souci de lui offrir les meilleurs soins, vous souhaitez analyser toutes les possibilités envisageables. Découvrez dans cet article les données indispensables pour vous décider.

Le nombre de résidences pour aîné en France

Les seniors admis en résidence ne cessent de croître, et c’est la même tendance pour chaque maison de retraite sur le site de papyhappy. En 2015, plus de 600 000 aînés ont été dénombrés dans 7200 maisons de retraite. Aujourd’hui, près de 7500 établissements (dont 43 % sont publics) fonctionnent pour 728 000 personnes du troisième âge. Et tous ces hébergements réunis emploient en moyenne 400 000 salariés. Et d’ici 2050, ce chiffre sera doublé. Cette statistique mérite qu’on s’intéresse à l’âge requis pour intégrer une maison de repos.

À quel âge une personne est-elle éligible pour un centre pour les retraités ?

Contrairement aux idées communes, aucun législateur n’impose une barrière en ce qui concerne l’âge pour être admis dans un établissement pour personne âgée. Donc, déjà à partir de 56 ans, si votre aîné présente un niveau de dépendance lourd ou une certaine perte d’autonomie, il peut être admis en maison de retraite.

Mais dans la majorité de ces résidences, l’âge minimum enregistré est de 60 ans pour entrer dans les résidences classiques et de 85 ans pour les EHPAD. La seule différence en rapport avec l’âge reste les aides sociales. Un pensionnaire de 56 ans n’aura pas accès aux mêmes avantages que son aîné de 60 ans ou plus.

Quelles aides l’État prévoit pour ses personnes ?

La question du prix de l’hébergement s’impose même dans les établissements de retraite. Lorsque la pension du retraité devient insuffisante pour couvrir les charges liées à son logement en maison d’hébergement, les aides financières réduisent la facture. Il existe différentes aides pour revoir à la baisse le coût de la maison de retraite.

Entre autres, il y a l’Allocation personnalisée d’autonomie, les aides aux logements, l’aide de Conseil général en maison de retraite, l’Aide personnalisée au logement qui allège les coûts et par l’occasion simplifie la vie aux seniors. Néanmoins, elles ne s’appliquent pas à tout le monde, car elles sont accessibles à certaines conditions. Afin d’obtenir de compléter vos informations sur les maisons de repos, visitez le blog Astuce Santé.

Quelles sont les conditions de vie des résidents ?

Si le nombre d’établissements ne cesse de grimper, les conditions de vie en revanche ne connaissent pas pour autant d’amélioration. En effet, dans la majorité de ces maisons de retraite, le grand problème demeure le manque de personnel. On compte environ un infirmier ou un aide-soignant pour 10 à 20 seniors dans les maisons à fort taux d’effectif. Toutefois, des efforts considérables ont été enregistrés quant aux équipements médicaux. Et de plus en plus de personnes sont formées pour combler le manque grave de personnel dans ces institutions.

Combien de Français optent pour une résidence à l’étranger ?

Quand s’approche l’âge de la retraite, de plus en plus de Français choisissent de s’installer à l’étranger. 1,3 million de seniors résident donc à l’étranger pour diverses raisons (l’Algérie, le Portugal, le Maroc, l’Espagne,) et surtout pour le coût moins élevé des maisons de retraite étrangères. C’est aussi une possibilité que vous pouvez explorer pour votre aîné, si vous voyagez beaucoup.

Localisation des résidences pour les âgés

Force est de constater avec un grand soulagement que cet aspect positif des résidences françaises n’a pas changé. En effet, la majorité sinon toutes les maisons pour personne âgée se situent dans des quartiers calmes et attrayants. La satisfaction est totale quant au cadre de vie, et tous les bâtiments sont modernes. Et comme on peut le noter dans cet article du Figaro, les perspectives restent plutôt réjouissantes.

Vous voilà bien renseigné pour choisir en toute aisance la maison de retraite qui abritera votre aîné.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

scroll to top