Close

Gilets jaunes : 12 000 manifestants en France pour l’Acte VII !

gilets jaunes

Les gilets jaunes sur les Champs-Elysées

Samedi 29 décembre, l’acte VII des gilets jaunes a mobilisé beaucoup moins de manifestants que les rendez-vous précédents.

Un millier de gilets jaunes ont défilé à Paris, Marseille, Rouen, Nantes. Le mouvement poursuit sa décrue : 36 000 personnes avaient manifesté le 22 décembre, 66 000 une semaine plus tôt. Les rassemblements ont été émaillés d’incidents entre les manifestants et les forces de l’ordre en fin d’après-midi, comme l’indique Le Monde. A Paris, selon un bilan de la préfecture de police en fin de journée, 57 interpellations ont eu lieu dans la capitale à 18 heures, dont 33 placements en garde à vue.

D’après la police, ils n’étaient que 12 000 Gilets jaunes à manifester à travers tout le pays, dont 800 à Paris pour cet acte VII. De Caen à Nantes en passant par Rennes, Saint-Brieuc, Brest, Le Mans ou encore le péage de La Gravelle, la mobilisation a été importante dans l’Ouest.  Paris, cœur symbolique de la contestation, plusieurs centaines de Gilets jaunes s’étaient donnés rendez-vous dans le XVe arrondissement pour manifester devant les sièges de plusieurs médias. Des incidents ont éclaté entre forces de l’ordre et gilets jaunes lors de la manifestation qui a réuni quelque 1.200 personnes samedi après-midi dans le centre-ville de Metz.  À Toulouse, Nantes et Bordeaux, des affrontements ont opposé des manifestants aux forces de l’ordre qui ont fait usage de flash-balls, gaz lacrymogène et lances à eau.

Incendie devant les locaux du Parisien

Plusieurs voitures ont brûlé devant les locaux du Parisien et Les Echos, dans XVe arrondissement, en début de soirée. «Le feu est maîtrisé. Une enquête est en cours pour en déterminer les causes», a déclaré à 20h sur Twitter le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.

Pour une grande partie des leaders du mouvement, cette baisse est uniquement due au calendrier. Et la mobilisation pourrait repartir à la hausse une fois les fêtes passées.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

scroll to top