Close

Toulon : Un policier filmé en train de frapper plusieurs manifestants

policier

Un policier frappe un homme / Capture Youtube Le Parisien

L’acte 8 des gilets jaunes a été marqué par plusieurs incidents à Paris et en régions. Au cours de cette 8ème grande journée de mobilisation, un policier a été filmé en train de s’en prendre violemment à des manifestants.

La scène filmée par des témoins à Toulon, a de quoi révolter ! Sur les images tournées lors de l’acte 8 des gilets jaunes à Toulon, on peut-y voir un policier frapper un homme sans raison. Dans une seconde scène, ce même policier repousse plusieurs gilets jaunes avant de frapper l’un d’entre eux sur le capot d’une voiture. Selon le Figaro, il s’agirait d’un commandant divisionnaire présent ce jour là sur le terrain, pour assurer la sécurité avec ses collègues.

L’IGPN a été saisi !

A la suite de la mise en ligne de cette vidéo, Jean-Luc Videlaine, le préfet du Var, a tweeté le message suivant : « Dans le cadre de mes responsabilités administratives, j’ai saisi l’IGPN afin qu’une enquête permette de faire toute la lumière sur les suspicions de violences policières à #Toulon. »

Bernard Marchal, procureur de la République de Toulon, s’est également exprimé auprès de l’AFP à la suite de cet incident. Ce dernier a expliqué qu’« Il y avait un contexte insurrectionnel avant et après ces vidéos, dans lequel il était impossible d’interpeller quelqu’un sans violence, et il a agi proportionnellement à la menace ». Toujours selon le procureur, l’homme qu’on peut voir se faire frapper, qui n’était pas porteur d’un gilet jaune, aurait été en possession d’un tesson de bouteille. Le policier « a voulu le neutraliser ». « Nous avons pu établir que cet homme faisait partie d’un groupe d’une cinquantaine de casseurs qui avaient dégradé des voitures dans les minutes avant la vidéo. » a ajouté ce dernier.

Le commandant de police témoigne

Le commandant de police qui a donné une interview à nos confrères de Nice Matin, explique avoir dans un premier temps donné un coup sur la main de l’homme, « pour lui faire lâcher le tesson ». Puis, « je lui donne deux autres coups, car je ne sais pas s’il a lâché le tesson ». Le policier assure connaître cet homme, « qui est un multirécidiviste et qui n’a rien à voir avec les gilets jaunes ». L’homme frappé par le policier ne serait pas inconnu des services de police.

Selon le procureur, celui-ci avait déjà été dans le viseur de la justice pour des faits d’outrage et de viol. Il a été interpellé et placé en garde à vue et devrait comparaître ce lundi à Toulon.

Quant à la seconde séquence de la vidéo où l’on peut-y voir le policier frapper un « gilet jaune » contre le capot d’une voiture, le procureur explique que « là encore le contexte nuance fortement les images ». Le « gilet jaune » frappé par le policier était masqué quelques minutes avant et venait de tenter de s’emparer d’une bouteille. Le commandant assure de son côté qu’il s’agit « de l’interpellation d’un homme qui se rebellait ». Un homme qui a également été interpellé en marge de la manifestation.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

One Comment
scroll to top