Close

Balance ton Post : Marlène Schiappa co-animera l’émission avec Cyril Hanouna

Marlène Schiappa

Marlène Schiappa dans l'émission TPMP / Capture C8

Un membre du gouvernement à la tête d’une émission sur C8. Marlène Schiappa, co-animera avec Cyril Hanouna, un numéro de Balance ton Post consacré au grand débat national, le 25 janvier.

L’association des deux personnalités, qui n’ont pas toujours été sur la même longueur d’onde par le passé, provoque de vives réactions sur les réseaux sociaux. « Ce que nous allons organiser, ce n’est pas une émission, c’est un atelier du Grand débat national », a-t-elle insisté. « Cyril Hanouna va animer la partie show, et moi j’animerais la partie du débat. Je vais venir avec mes paperboards, mes feutres Veleda, et nous allons dialoguer avec les Gilets jaunes qui seront sur place », a expliqué la ministre sur LCI.

« Marlène Schiappa a fait cette proposition à Cyril Hanouna il y a environ deux semaines » a précisé l’entourage de la ministre. « Elle sera dans une position d’écoute et non de débatteur, elle fera de l’animation de débat mais n’apportera pas de réponse politique. Ce positionnement est assumé ». En plateau, Cyril Hanouna et Marlène Schiappa accueilleront plusieurs Français, Gilets jaunes ou non. « Des retraités, infirmiers, demandeurs d’emploi, commerçants, enseignants, agriculteurs » détaille la chaîne dans son communiqué, sur lequel figure le logo du secrétariat d’Etat, « pour transformer leurs problèmes en proposition. Pas de débat politique, mais un échange citoyen avec des propositions concrètes ! ».

Des députés consternés par la venue de Marlène Schiappa dans l’émission de Cyril Hanouna

Dans les couloirs de l’Assemblée nationale, le député Richard Ramos, allié Modem de la majorité présidentielle, n’apprécie pas du tout l’initiative de la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes. « Ce n’est pas la place d’un ministre de faire le guignol sur une émission comme celle-là », peste-t-il.  Il y a des limites, dit-il, à la « politique-spectacle ». « Et demain, M. Hanouna viendra animer l’Hémicycle, et on fera la galette des rois en votant les lois en fonction de celui qui aura la fève ?, fulmine le député ». C’est ce que pense aussi Eric Ciotti, pour qui « on atteint un niveau de ridicule peut-être jamais égalé par ce quinquennat et par ceux qui en sont les acteurs ».

Les propos polémiques de Christian Estrosi

« C’est une gadgetisation de la vie politique, a estimé le maire de Nice à l’antenne de Sud Radio. Le président, me semble-t-il, a voulu redonner de la dignité à la place de chacun (…). Moi, j’ai de la sympathie pour les émissions de divertissement. Je les regardes, même. J’ai du respect. Elles sont là pour nous amuser. Mais si Le journal du hard existait encore, peut-être que Mme Schiappa irait, je n’en sais rien ».

Un peu plus tard dans la matinée, Christian Estrosi a insisté sur Twitter.« Marlène Schiappa, si vous avez été choquée par mon interrogation, je tiens à m’en excuser, mais votre participation à une émission de divertissement contribue à décrédibiliser la vie publique », a écrit le maire de Nice.

Cyril Hanouna s’exprime

Sur Twitter, l’animateur de TPMP avait déjà livré une première partie de réponse en reprochant à certains de vouloir « confisquer le débat ».

Ce mercredi 23 janvier, il était l’invité de Jean-Pierre Elkabbach dans la matinale de CNews. Il a tenu à assurer qu’il n’était pas au « service du gouvernement ».

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

scroll to top