Close

« Gilets jaunes » : A quoi s’attendre pour l’acte 11 ?

gilets jaunes

Les gilets jaunes toujours mobilisés / Capture RT

Le onzième week-end de mobilisation des Gilets jaunes se prépare, avec de possibles nocturnes à Paris comme à Bordeaux.

Plusieurs manifestations parisiennes

Les organisateurs appellent à élargir le mouvement et à sortir du piège que constitue selon eux le « grand débat national » d’Emmanuel Macron. Sur Facebook, un événement créé par le groupe « Nuit Jaune », mais relayé par Éric Drouet, propose une première nocturne, à Paris. De son côté, cette figure emblématique du mouvement, a également encouragé ses partisans à se mobiliser la nuit. Les détails restent flous mais l’objectif est pour sa part clairement affiché : épuiser les forces de l’ordre en élargissant les horaires d’action. Il a publié un visuel sur lequel on peut lire « La nuit jaune, préparez vous! », dimanche dernier avant de partager le lien de l’événement intitulé « Acte 11 : Première nocturne Nuit Jaune des Gilets Jaunes », qui rassemblait un peu moins de 1.000 participants jeudi après-midi et près de 7.000 intéressés.

Ce samedi, une manifestation de gilets jaunes aurait une nouvelle fois été déposée devant les autorités. Elle partirait des Champs-Élysées pour rejoindre Bastille en passant par l’Assemblée nationale, comme le rapporte nos confrères du Huffington Post. Une autre manifestation est programmée au départ de la place de la Nation avec un rassemblement à midi, censé rallier la place de la Bastille en passant par République. De son côté, Priscillia Ludosky a partagé sur Facebook un événement intitulé « ACTE 11 : Marche solidaire aux GJ des Territoires éloignés » qui appelle à un rassemblement samedi devant le ministère des Outre-mer, dans le 7e arrondissement de Paris, avant de défiler jusqu’au siège de Facebook France, à quelques kilomètres de là.

Manifestations attendues en régions.

D’autres mobilisations importantes sont attendues dans le sud-ouest du pays notamment, à Toulouse et Bordeaux, où Maxime Nicolle devrait se rendre, là où l’événement « Acte 11 : Bordeaux : Nocturne chez Juppé » a été créé. A Besançon, une vague jaune déferlera dans les rues, secteur centre-ville. Jusqu’au week-end dernier, on observait les mêmes règles du jeu : première mi-temps pacifique, puis deuxième mi-temps plus musclée aux abords de la préfecture, face aux forces de l’ordre. Aucune déclaration de manifestation n’avait été reçue par la préfecture, hier. Il y aura pourtant du monde. Plus que d’habitude, Besançon ayant été désignée point de rencontre régional.

Gilets jaunes contre Foulards rouges.

Dimanche, les Foulards rouges, qui veulent défendre « la démocratie et les institutions », manifesteront à leur tour. Leur « marche républicaine des libertés » prévue à Paris, qui n’est « ni pro-Macron, ni anti-gilets jaunes » selon les organisateurs, doit s’élancer à 14h de la place de la Nation vers la place de la Bastille. Plus de 9.600 personnes avaient déclaré jeudi sur Facebook leur intention de participer à cette manifestation.

La mobilisation pacifique, qui appelle à se mobiliser la nuit, qui souhaite s’inscrire dans la durée à République, n’est pas sans rappeler le mouvement « nuit debout », qui avait agité la capitale en 2016.

 

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Leave a comment
scroll to top