Close

Arnaquée de 6000 euros après avoir pensé qu’elle discutait avec le chanteur Amir

Amir

Amir obtient la 6ème place à l'Eurovision 2016 / Capture France 2

Une habitante de l’Eure s’est faite arnaquer pendant plusieurs mois, sur le réseau social Facebook, par un internaute dont elle pensait qu’il s’agissait du chanteur Amir.

[dropcap]U[/dropcap]ne femme d’une quarantaine d’années, originaire de Pont-Audemer dans l’Eure a été arnaquée pendant près de huit mois par un homme qui se faisait passer pour le chanteur Amir, rapporte France Bleu. La victime s’est faite piéger en juin dernier, lorsqu’elle a commencé à échanger avec un homme sur le réseau social Facebook qui prétendait être le chanteur de l’Eurovision 2016 à savoir Amir.

Une arnaque bien ficelée

Ce dernier lui a tout d’abord expliqué avoir des problèmes d’argent avant de lui demander la somme de 6.000 euros. La femme, vivant seule, s’est alors exécutée et a procédé à un premier virement bancaire. La victime a continué à dialoguer avec l’homme qui lui a ensuite envoyé des photos de lui dénudé avant de lui demander d’en faire autant. Cette dernière s’est exécutée à nouveau alors et c’est à partir de ce moment que le chantage a commencé.

L’arnaqueur a exigé à ce que la femme lui fasse un nouveau virement de 20.000 euros sans quoi il dévoilerait les photos compromettantes de cette dernière sur internet. C’est à partir de ce moment que la victime comprend alors qu’elle n’a pas à faire au chanteur Amir mais à un véritable escroc.

Fin janvier, la femme a donc porté plainte pour « escroquerie et chantage » avant qu’une enquête ne débute. La plainte enregistrée, les enquêteurs ont alors tenté de retrouver le compte Facebook de l’arnaqueur qui a depuis mystérieusement disparu. Les policiers qui ne pensent pas remettre la main dessus. Nos confrères de France Bleu explique toutefois que si l’arnaqueur était toutefois retrouvé, ce dernier pourrait s’exposer à cinq ans de prison ainsi qu’une amende pouvant aller jusqu’à près de 400.000 euros.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)

scroll to top