Close

Les vikings, au cœur de la culture moderne

Illustration d'un viking

L’’histoire antique de l’humanité est faite de récits et de légendes qui ont été conservées et transmises sous diverses formes. Et parmi ces légendes, certaines ont conservé, jusqu’à aujourd’hui, un impact considérable.

Au nombre de ces récits : les nombreux mythes de gloire, d’exploration et de prouesses au combat qui marquent systématiquement les esprits quand on fait référence aux Vikings. Aujourd’hui, on retrouve sans peine des films, des séries télévisées ou des jeux-vidéo inspirés de vikings. Une preuve de plus, s’il en fallait, que les vikings ont glorieusement traversé le temps.

Source : https://www.pexels.com/photo/man-wearing-viking-helmet-focus-photography-35797/

Les Vikings, source d’inspiration et de mythes

Les Vikings sont aujourd’hui une partie intégrante de la culture populaire. A la télévision, au cinéma, dans la littérature, dans les bandes dessinées, et même dans les jeux-vidéo. Leur influence est toujours présente, même si certains auteurs se permettent de faire preuve d’originalité au moment de présenter ces fiers guerriers. Mais, les connaissait-on vraiment ? En effet, des historiens ont démontré que les vikings ne portaient pas de casques à cornes, contrairement aux croyances populaires. Mais s’il y a des éléments de leur arsenal qui sont bien véridiques, il s’agit de leurs redoutables haches de guerre et de leurs embarcations…

La célèbre hache des vikings

Les haches sont ce qu’il y a de plus pratique. Elles sont faciles à fabriquer et réparer, extrêmement puissantes ; pouvant servir de façon défensive ou offensive et même capable de détruire des fortifications diverses. Qui plus est, ces armes peuvent servir hors du terrain de bataille, pour de nombreuses autres tâches. En somme, les haches symbolisent bien le peuple viking : pragmatique, effroyablement puissant et polyvalent.

Contrairement à d’autres types de haches, la hache viking est caractérisée par un manche relativement long et une tête triangulaire. Elle n’a pas l’air particulièrement imposante, comparée à d’autres haches antiques ou médiévales. Mais, ce qu’il faut comprendre, est qu’elle permet au guerrier viking d’avoir une mobilité beaucoup plus grande et, au besoin, de la lancer de façon fiable. En effet, la distribution du poids pour ce genre de hache la rend facile à lancer, mais également facile à porter. Et dans certaines circonstances, on peut même nager avec sans craindre de se noyer.

L’épée Ulfberht, une référence authentique

Il y a quelques noms qui inspirent le respect lorsqu’on parle d’épées. On pense notamment aux katanas forgés d’acier noir des samurais, mais également au très mythique acier de Damas. Pourtant, il y a d’autres noms qui sont moins connus, mais qui méritent la même reconnaissance. Parmi ces noms : Ulfberht.

A une époque où la plupart des épées étaient assez peu flexibles, facilement émoussées, lourdes et pas assez fines, les lames Ulfberht étaient phénoménales. Elles étaient à la fois fines, flexibles, très aiguisées et robustes. Tout ce qu’un guerrier pouvait espérer d’une arme de guerre. Et bien qu’on ignore avec précision les origines du nom Ulfberht et qui les forgeait, ce n’est pas un hasard si ces épées sont aujourd’hui associées au Vikings.

En effet, les Vikings les plus fortunés s’équipaient de ces redoutables épées à double tranchant et à la garde droite. Des armes particulièrement puissantes dont il n’existerait aujourd’hui que 170 exemplaires authentiques.

Le Drakkar, le bateau-dragon

Les vikings étaient un peuple clanique. Chaque jarl ou chef de clan, était l’autorité suprême sur son île ou son morceau de terre. Ils étaient responsables du bien-être du reste de leur communauté. Et dans le climat hostile des terres scandinaves, il était souvent nécessaire d’aller chercher auprès du voisin, les ressources dont on manquait. Et ce, que le voisin ait donné son approbation ou pas.

Ainsi, il fallait trouver un moyen pratique de se rendre rapidement et discrètement sur les îles voisines, d’y transporter des troupes nombreuses, et de repartir avec un butin ou des otages. D’où l’invention des drakkars. Ces navires étaient particulièrement longs pour l’époque, et pouvaient transporter plusieurs dizaines de guerriers.

Les drakkars n’étaient pas les seuls types d’embarcations dont les vikings faisaient usage. Leur particularité tenait au fait que ces navires avaient généralement une tête de dragon ou de serpent en proue, en guise d’ornement. Un ornement sinistre qui frappait d’effroi les malheureux auxquels les vikings rendaient visite.

Les drakkars étaient une preuve incontestée de puissance militaire. Mais, elles étaient également des marques de prestige, d’influence et de richesse. Pour preuve, les drakkars étaient parfois employés dans les rites funéraires des vikings. Un dernier hommage rendu à un noble guerrier sur la route du Valhalla.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Leave a comment
scroll to top