Close

« Hijab de course » : Face à la polémique, l’enseigne Decathlon renonce à commercialiser son produit

Decathlon

Le Hijab de course qui a fait polémique / Capture Decathlon site

Souhaitant commercialiser un « hijab » en France, l’enseigne de grande distribution d’équipements sportifs, Decathlon, a fait face à une gigantesque polémique ce mardi. L’enseigne française a finalement annoncé qu’elle renonçait à la commercialisation de son produit.

[dropcap]D[/dropcap]epuis ce mardi, l’enseigne Decathlon fait face à une polémique. En cause, un « Hijab de course » que la marque souhaitait commercialiser en France dans les prochaines semaines. Le produit déjà commercialisé au Maroc, devait arriver dans les rayons de Decathlon pour permettre aux femmes voilées de pratiquer la course à pied. L’annonce de cette commercialisation a rapidement suscité l’indignation de la part de plusieurs internautes ainsi que certains membres de la classe politique dont Nicolas Dupont-Aignan, le président de Debout la France.

La marque française insultée, des membres du personnel menacés

Très rapidement, de nombreux messages ont envahi les réseaux sociaux. La page Facebook de la marque a été visée par de plusieurs insultes. L’enseigne a précisé via un communiqué que certains membres du personnel de Decathlon ont été menacés physiquement dans certains magasins de la marque poussant cette dernière à s’exprimer sur sa page officielle :

« Le produit fait réagir, et nous nous en doutions, notre service client à reçu plus de 500 appels et mails ce matin, on peut entendre que tout le monde ne soit pas du même avis sur le sujet, mais malheureusement certaines de nos équipes en magasins ont aujourd’hui été insultées et menacées, parfois physiquement. 
Nous sommes et serons toujours disponibles pour vous répondre et échanger sur n’importe quel sujet, dans le respect et la tolérance de chacun.e, mais ces insultes et menaces n’ont évidemment pas lieu d’être et nous nous devons d’appeler au calme et au respect dans vos échanges avec nos équipes. »

Si l’enseigne pensait pouvoir apaiser la polémique, c’est tout l’inverse qui s’est produit. Quelques heures après son premier communiqué, la direction de Decathlon a finalement pris la décision de renoncer à la commercialisation de son « Hijab de course ». Dans un nouveau communiqué publié en début de soirée ce mardi, la marque annonce :

« Decathlon suspend son projet de commercialisation de son Hijab Kalenji face aux menaces dont ses coéquipiers font l’objet » peut-on lire. L’enseigne ajoute « Notre mission est de créer, par des sportifs pour tous les sportifs, des produits techniques aux pris les plus justes, partout dans le Monde. C’est dans cet esprit que nous avons co-développé ce couvre-tête (« Hijab » Kalenji) à partir des besoins exprimés par nos utilisatrices marocaines. Face à la violente polémique suscitée et aux menaces proférées qui dépassent de loin notre volonté de répondre aux besoins de nos utilisateurs, notre priorité est de retrouver une situation apaisée. »

La marque qui termine par « Dans ce contexte, nous suspendons notre projet de commercialisation de ce produit en France par souci de garantir la sécurité de nos coéquipiers.  »

De son côté, Nicolas Dupont-Aignan n’a pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux, après l’annonce de la non commercialisation du produit. « Bravo à celles et ceux qui se sont mobilisés avec force pour faire reculer l’obscurantisme dans notre pays ! La “soumission” ne passera pas. » déclaré ce dernier.

Hijab de Sport : Quand plusieurs membres de la classe politique s’indignent

 

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)

scroll to top