Close

Acte XIX des Gilets jaunes : Macron appelle les militaires de Sentinelle en renfort

Sentinelle

Des militaires postés devant une gare / Photo Ctruongngoc CC

La mobilisation du dispositif antiterroriste Sentinelle va être renforcée samedi pour la prochaine journée de manifestation des Gilets jaunes, afin de protéger des bâtiments officiels et autres « points fixes », a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.

Cette initiative annoncée par Emmanuel Macron en Conseil des ministres, a pour but de « permettre aux forces de l’ordre » de se « concentrer sur les mouvements et le maintien et le rétablissement de l’ordre », a ajouté le porte-parole, comme le relate Le Figaro. « On a à notre disposition cette mission Sentinelle assurée par des militaires et qui ont parfaitement vocation à sécuriser les lieux, comme d’ailleurs nos concitoyens ont l’habitude de les voir », a-t-il poursuivi. Au-delà de Sentinelle, des brigades anti-casseurs dédiées seront déployées samedi sur le terrain, des drones et des « produits avec des marquages indélébiles » permettant de « tracer » les casseurs vont également être mobilisés.

La mesure a été adoptée dans le contexte des violences qui ont marqué l’acte 18 de mobilisation des Gilets jaunes à Paris. Effectivement, samedi dernier, 32.300 personnes ont manifesté dans toute la France dont 10.000 à Paris. Ce 18e samedi de a mobilisation des Gilets jaunes a été marqué par des débordements. Tout au long de la journée, des scènes de violences se sont succédées sur le haut des Champs-Élysées où plusieurs commerces et restaurants, ont été vandalisés, pillés ou incendiés.

La présence – très symbolique en France – de militaires dans le dispositif n’a pas tardé à faire réagir dans l’opposition. « Quelles que soient les circonstances, l’armée ne peut et ne doit assurer aucune tâche de police. Ce n’est pas son métier », a jugé Jean-Luc Mélenchon sur Twitter. A l’inverse, le député LR Eric Ciotti a jugé « positif que l’on mobilise » des soldats de Sentinelle sur des missions statiques, « même si ce n’est pas leur mission première ». Il s’est toutefois interrogé sur « les possibilités de réaction si des manifestants les approchent ».

Mise en place après les attentats de janvier 2015 en France, l’opération Sentinelle mobilise quelque 10.000 hommes, dont 3.000 en réserve, sur l’ensemble du territoire.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Leave a comment
scroll to top