Close

Paris : se rendre à son travail en bateau deviendra monnaie courante d’ici 2021

bateau

Bateau à Paris / Illustration

A Paris en bateau, on dépasse les autos… C’est ce qui risque d’être de plus en plus fréquent dans la capitale.

Les parisiens le savent depuis plusieurs années, les voitures sont vouées à disparaître dans la capitale. La ville qui milite contre la pollution, ne cesse de progresser en matière d’innovation, proposant aux parisiens de privilégier les transports en commun ainsi que les vélos pour diminuer considérablement les taux de particules et ainsi limiter au maximum, l’utilisation de la voiture.

Des bateaux en libre-service !

bateauparis
Point des différentes zones de location bateau en libre-service / Illustration AM

Si il reste encore beaucoup de points à améliorer sur le sujet, les autorités songent à une solution radicale pour celles et ceux qui se rendent sur Paris pour y travailler. Grâce à la Seine qui traverse la capitale d’Ouest en Est, la Mairie de Paris envisage de mettre en place des bateaux électriques en libre service. Ces derniers seront accessibles à n’importe quel particulier qui aura obtenu son permis bateau sur la Seine via une formation de deux heures.

Le précieux sésame en main, la personne pourra se rendre à l’un des 18 pontons qui seront présents le long de la Seine, pour pouvoir y louer un bateau pour la journée ou plus. D’une capacité de 4 places, ces derniers pourront être utilisés pour se rendre par exemple sur son lieu de travail, chez un ami, ou tout simplement pour visiter la capitale. Il faudra compter 30 € / jour pour la location d’un bateau. Une carte annuelle sera également disponible pour les personnes qui souhaitent adhérer à ce service. Ce service qui sera accessible aux parisiens courant 2021.

Avec ce nouveau service, les autorités espèrent bien fluidifier d’avantage le trafic, tout en limitant le niveau de pollution sur la capitale.

Une maquette de ces futurs moyens de transport par les eaux, a été dévoilée ce lundi. Vous pouvez la consulter ici.

Et pour celles et ceux qui n’auraient pas compris, il s’agissait bien évidemment d’un poisson d’avril…

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

scroll to top