5:38 - lundi juillet 22, 2019

Massy : Les habitants excédés par les tirs de mortiers à répétition pendant la nuit

276 Viewed La Rédaction 0 respond
Massy
Massy : Les habitants excédés par les tirs de mortiers pendant la nuit depuis plusieurs jours / Capture Facebook

« Tous les soirs, c’est la même chose ! » Depuis près d’une semaine, certains habitants du quartier place de France à Massy dans l’Essonne, peinent à trouver le sommeil.

En cause, les bruits incessants des mortiers tirés par des jeunes du quartier qui s’amusent à provoquer les forces de l’ordre.

Plusieurs habitants qui ouvraient quotidiennement leurs fenêtres à la suite des fortes chaleurs, n’arrivent plus à trouver le sommeil, les déflagrations se produisant essentiellement la nuit. Des tirs de fusées à destination des forces de l’ordre qui patrouillent dans le secteur.

Sur la page du groupe Facebook de la commune, les riverains sont nombreux à être excédés par ces nuisances nocturnes qui gâchent leurs sommeils depuis quelques jours. Ces derniers qui pour la plupart d’entre eux ont des enfants qui n’arrivent pas à dormir à cause des bruits incessants qui surviennent tout au long de la nuit.

Quand les mortiers n’explosent pas à quelques mètres des fenêtres des habitations, ce sont les scooters et motos qui se livrent à des courses effrénées dans les rues comme en témoignent les nombreuses vidéos publiées sur la page du groupe.

«  Ils arrivent à partir de 13h30 et ça dure jusqu’à 4h du matin (…) »

Pour Isabelle s’en est trop ! « Ils n’ont aucun respect du travail des autres. Ils sens moque. Ils arrivent à partir de 13h30 et ça dure jusqu’à 4h du matin. C’est lamentable et personne ne fait rien. » s’exclame cette habitante qui exprime son ras le bol.

Des habitants proposent même de monter un collectif de voisins afin de demander un rendez-vous avec le maire de la commune pour discuter de ces problèmes et surtout de trouver une solution concrète pour éviter que ces bruits nocturnes incessants ne se renouvellent. « Faites un collectifs des voisins et allez demander un rendez vous au maire on est plus fort quand on est nombreux !! » écrit Élisa.

Les prénoms ont été changés dans cet article.

Vos réactions : (Les propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)