Close

USA : Plus d’un millions de personnes veulent envahir la Zone 51

zone 51

Illustration de la zone 51

L’événement créer sur une page Facebook est loin de faire rire les autorités américaines qui seraient prêts à utiliser la force pour protéger leur base secrète.

Depuis quelques jours, un événement organisé sur Facebook et intitulé Storm Area 51, They Can’t Stop Us All of US est au centre de nombreuses discussions.

Et pour cause, l’idée étant d’envahir la zone 51, une base très secrète de l’armée américaine implantée dans le désert du Nevada depuis des années. Une base encadrée par l’US Air Force qui est également sujette à de nombreuses discussions et théories, comme par exemple l’étude des extraterrestres.

Cette base secrète est hautement gardée par les militaires et aucun citoyen américain n’a pu y mettre les pieds jusqu’à présent. Certaines personnes ont tenté de pénétrer dans cette zone avant d’être appréhendé par la police.

« Allons voir les aliens! »

Plus d’un millions de personnes ont annoncé qu’elles participeraient à cet événement dont le rassemblement et l’invasion de la zone est planifié au 20 septembre prochain. Sur Facebook, les organisateurs écrivent : « Prenons d’assaut la Zone 51, ils ne peuvent pas nous arrêter tous » puis décrivent ensuite leurs plans : « On va tous se rassembler au Area 51 Alien Center (qui est un lieu touristique proche de la zone secrète) et on va coordonner notre entrée ».

Les organisateurs qui ont même prévu un plan B au cas ou les militaires feraient usage de la force : « Si on court comme Naruto, on peut bouger plus vite que leurs balles. Allons voir les aliens! »

Cet événement qui commence à prendre de l’ampleur, inquiète les autorités américaines qui n’apprécient pas du tout cette mauvaise plaisanterie qui ne cesse de faire de nouveaux adhérents.

L’US Air Force n’a pas tardé à réagir. Elle a déclaré au Washington Post: la Zone 51 « est un terrain d’entraînement pour l’US Air Force, et nous découragerons toute personne qui essayerait d’entrer dans cette zone où nous entraînons des forces armées américaines ». L’US Air Force qui pourrait faire usage de la force si des personnes tentaient de pénétrer dans cette zone hautement secrète.

L’un des organisateurs de l’événement, Jackson Barnes, a tenté de se protéger face à d’éventuelles poursuites judiciaires de la part des autorités. Dans une publication Facebook, ce dernier écrit « P.S. Hello le gouvernement américain, c’est une plaisanterie, et je n’ai pas vraiment l’intention d’appliquer ce plan » avant que ce dernier n’ajoute « J’ai juste pensé que ce serait amusant » de lancer l’idée.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

scroll to top