Close

Des forages d’hydrogène naturel positifs pour Petroma

Aliou Diallo / CC BY-SA 3.0

La société spécialisée dans l’extraction et l’exploitation d’hydrogène naturel Petroma, détenue par l’homme d’affaires malien Aliou Diallo a réalisé de nombreux forages d’exploration dans la région du village de Bourakébougou au Mali.

La ministre des mines et du pétrole du pays a visité le site gazier et a témoigné de l’efficacité du dispositif de recherche, puisque tous les puits sont positifs. Un pas de géant pour la production d’électricité au Mali, sachant qu’Aliou Diallo souhaite apporter la solution aux problèmes énergétiques du pays.

Aliou Diallo est considéré au Mali comme l’homme de tous les miracles. Sa société Petroma effectue des recherches intenses depuis la découverte, par hasard, d’un gisement d’hydrogène naturel dans la région de Bourakébougou. Au total, 25 puits d’exploration ont été effectués, et tous se sont révélés positifs.

Pour pousser les recherches encore plus loin, l’entreprise a monté une centrale électrique pilote, fonctionnant grâce à l’hydrogène naturel, et alimente en électricité le village. Preuve que l’hydrogène, à son état naturel, peut produire de l’électricité en quantité suffisante pour alimenter les habitations. Pour couronner le tout, l’énergie produite par la centrale est 100% écologique, puisqu’elle ne produit que de la vapeur d’eau comme résidu de combustion. L’hydrogène est donc une ressource assez puissante pour être exploitée, tout en étant décarbonée.

Quoi qu’il en soit, les recherches menées par Petroma arrivent à leur terme, étant donné que les pouvoirs publics ont ouvertement soutenu le projet d’Aliou Diallo. Pour preuve, la ministre des mines et du pétrole, Lelenta Hawa Baba Ba, a visité sur place quatre des 25 puits d’exploration de la compagnie, qui ont, selon elle, « donné des résultats salutaires ».

Pour la ministre, le projet doit être soutenu, car c’est un moteur incontestable pour le développement économique du pays, sachant que le site a le potentiel d’accroître significativement la production d’électricité au Mali. « C’est pourquoi, les études sont en cours pour pouvoir analyser jusqu’où le gaz peut aller, voir si c’est renouvelable » a-t-elle ajouté.

Avec ce projet d’envergure, Aliou Diallo a pour ambition de donner une place centrale au Mali dans la transition énergétique du continent. L’hydrogène naturel étant une énergie propre et à faibles coûts, et les réserves sur lesquelles s’appuient Petroma étant gigantesques, le site pourrait sans aucun doute profiter dans un premier temps à l’ensemble de la population malienne.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)

scroll to top