Close

Crash d’un bombardier : Christophe Castaner très ému en rendant hommage à Franck Chesneau

Christophe Castaner

Le Ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner ce mardi à Nîmes / Capture BFMTV

Ce mardi, le ministre de l’intérieur a rendu un hommage vibrant au pilote Franck Chesneau, décédé dans le crash de son bombardier, vendredi dernier.

C’est les larmes aux yeux, que Christophe Castaner a rendu ce mardi, un hommage poignant au pilote Franck Chesneau, décédé vendredi dernier dans le crash de son bombardier pendant qu’il luttait contre les flammes dans le Gard.

« Ce vendredi 2 août, c’est en protégeant un mas que Franck Chesneau est parti. Il est parti face aux flammes, il est parti en sauvant, il est parti en héros » a déclaré le ministre de l’Intérieur lors d’un hommage rendu à Nîmes ce mardi.

Puis Christophe Castaner, s’est adresse à la famille de la victime : « Rien certainement n’est plus dur que de perdre l’être aimé. Rien n’est plus difficile que de comprendre que papa ne rentrera pas ce soir. Le chemin qui s’ouvre est long (…) » a-t-il déclaré, les larmes aux yeux.

Le pilote âgé de 49 ans a été fait chevalier de la Légion d’honneur. Il a notamment reçu une médaille de la sécurité intérieure, échelon or, à titre posthume. Plusieurs de ses proches et collègues de la sécurité civile sont venus lui rendre un dernier hommage sous le hangar de la base aérienne de Nîmes.

Vendredi dernier, aux environs de 17h20, le pilote Franck Chesneau combattait un incendie dans le Gard lorsque son bombardier, un Tracker 22, s’est crashé pour des raisons encore inconnues, sur la commune de Générac. Christophe Castaner a par ailleurs fait savoir que « Toute la vérité sur cet incendie sera faite » et que « justice sera rendue, nous vous la fevons », a promis ce dernier.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)

scroll to top