Close

Russie : Une explosion nucléaire accidentelle qui inquiète !

russe

Lancement de test d'un missile Russe / Capture Youtube Euronews

Il y a quelques jours, une explosion nucléaire accidentelle s’est produite sur la base militaire du Grand Nord russe, tuant cinq personnes. Celle-ci inquiète à cause de son taux de radioactivité particulièrement élevé.

Que s’est-il passé le 8 août dernier, dans la base militaire située à Nionoksa, dans le Grand Nord russe ? C’est ce que cherche à découvrir de nombreux pays.

Selon des experts américains, l’accident proviendrait d’un missile de croisière « Bourevestnik » qui aurait explosé pendant des phases d’expérimentation. le missile à propulsion nucléaire que Vladimir Poutine s’était vanté en tout début d’année.

Le président russe en avait fait sa promotion en 2018 puis début 2019, en présentant ses nouveaux concepts de missiles développés par son pays, à savoir : « invincibles », « indétectables », « d’une portée illimitée », ou « hypersoniques »

Vladimir Poutine avait même menacé de déployer ses nouveaux missiles pour viser les « centres de décision » dans les pays occidentaux comme le précise le 20 Minutes.

Un taux de radioactivité inquiétant

Ce qui inquiète particulièrement les pays voisins, ce sont les traces de radioactivité qui ont été récemment mesurées à la suite de cet accident de missile qui dispose d’un petit réacteur nucléaire, lui permettant ainsi d’augmenter sa porter. L’arme est capable de faire plusieurs fois le tour de la Terre lorsqu’elle est tirée.

Ce mardi, l’agence russe de météorologie a fait savoir que le taux de radioactivité avait dépassé jusqu’à 16 fois le taux normal. On ne sait toutefois pas si ce taux peut représenter un danger pour la santé. Dans un communiqué, l’agence météorologique précise que « six des huit capteurs de Severodvinsk ont enregistré des dépassements de la puissance des doses de radiation (qui a alors été) de quatre à seize fois supérieure à celle habituelle » quelques instants après l’explosion.

De son côté, le journal Le Monde rapporte que les habitants de la ville de Nionoska, située à 30 kilomètres des lieux de l’explosion, devraient prochainement être évacués. Nos confrères ajoutent que la Russie aurait interdit une partie de la baie de la Dvina à la navigation, sur la mer Blanche.

Les autorités russe restent assez flous sur les explications de cette explosion dont l’origine de l’accident reste pour le moment inconnu.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

scroll to top