Close

Grigny : Des policiers visés par des tirs d’engins pyrotechniques

police

Illustration de policiers / Capture Pixabay

Plusieurs policiers ont été la cible de jets de projectiles et de tirs d’engins pyrotechniques dans un quartier sensible de Grigny en Essonne.

Le contrôle routier a tourné à une véritable scène de guérillas urbaine ce dimanche, dans un quartier dit sensible de Grigny dans l’Essonne.

Des policiers ont été attaqués par un groupe d’une dizaines de personnes à la suite d’un contrôle routier. Un contrôle au cours duquel, un automobiliste a refusé d’obtempérer puis a pris la fuite, faisant ainsi de nombreuses infractions au code de la route.

Selon BFMTV qui révèle l’information, le conducteur a ensuite abandonné son véhicule dans la cité de Grigny 2. Les policiers ont donc poursuivis l’individu avant de faire face à une une dizaines de personnes qui ont lancé des pierres et tirés avec des engins pyrotechniques en direction des forces de l’ordre.

Un policier blessé au cours des échauffourées

Le secrétaire général du syndicat Unité SGP Police en Essonne, est indigné par la situation ainsi que le déchainement de violence dont les policiers ont dû faire face lorsqu’ils ont essuyé des tirs d’engins pyrotechniques, lancés par un mortier. «  C’est une vraie arme. C’est un tube dans lequel on met des feux d’artifice, de gros calibre, et les individus allument ces feux d’artifice en direction (…) de nos collègues. C’est dévastateur » a déclaré ce dernier au micro de BFMTV.

Un des policiers a été légèrement blessé à l’avant-bras à la suite des échauffourées. Ce dernier a été contraint de « faire usage de son arme à plusieurs reprises pour se dégager » précise de son côté une source proche de l’enquête au Parisien.

Pour le moment, aucune personne n’a été interpellée à la suite des faits.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

scroll to top