Close

L’actrice Felicity Huffman de Desperate Housewives, condamnée à 14 jours de prison ferme

Felicity Huffman

Felicity Huffman condamnée / Capture Youtube Today

Elle avait connue le succès dans la série Desperate Housewives. Felicity Huffman a été condamnée à de la prison ferme par la justice américaine.

Quand la réalité dépasse la fiction… Son personnage de Lynette Scavo à fort caractère, était souvent face à la justice dans la série à succès, Desperate Housewives.

Aujourd’hui, Felicity Huffman qui incarnait ce personnage tant apprécié des téléspectateurs, fait face à une importante condamnation de 14 jours de prison, par la justice américaine.

L’actrice de 56 ans s’est retrouvée devant la justice pour avoir payé 15.000 dollars dans le but de falsifier les tests d’entrée à l’université de sa fille aînée, dans le cadre d’un vaste scandale de pots de vin versés à des intermédiaires.

Condamnée à 14 jours de prison ferme

En mai dernier, Felicity Huffman avait plaidé coupable des faits qui lui sont reprochés. Cette dernière avait admise avoir versé cette importante somme d’argent au responsable d’une société spécialisée dans la préparation aux tests SAT d’entrée dans les universités américaines, pour que les résultats de sa fille aînée soient ainsi améliorés.

Cette affaire avait pris d’énormes proportions, jusqu’à ternir l’image de la jetset. L’actrice est la première à connaître sa peine, sur la trentaine de parents inculpés dans cet énorme complot.

Si le procureur fédéral de Boston, avait demandé une peine d’un mois de prison pour l’actrice, le juge Indira Talwani s’est montré plus clément sur la sentence ce vendredi 13 septembre. Ce dernier a requis une peine de 14 jours de prison assorti d’une amende de 30.000 dollars ainsi que 250 heures de travaux d’intérêt général. Pour Félicity Huffman, cette brève incarcération devrait lui permettre de « reconstruire sa vie ».

« Laissez-moi vous dire que je suis désolée » : Felicity Huffman

Selon plusieurs médias locaux présents dans la salle d’audience, le juge a déclaré en toute fin de séance à l’actrice : « Après cela, vous aurez acquitté votre dette. » avant que ce dernier n’ajoute « Sans cette sentence, les gens vous demanderaient à l’avenir comment vous vous en êtes tiré à si bon compte  »

Chose à laquelle a Felicity Huffman a répondu : «  Laissez-moi vous dire que je suis désolée. Je suis profondément désolée pour les étudiants, les parents, les universités qui ont été profondément affectés par mes actes » a déclaré cette dernière, citée par le Boston Globe.

L’actrice n’est pas la seule à se retrouver confronter à la justice américaine dans cette affaire qui concernerait une cinquantaine d’autres personnes. De son côté, Felicity Huffman avait écrit une lettre de plusieurs pages au juge, expliquant ainsi sa volonté de falsifier les tests de sa fille qui selon ses dires aurait eu une scolarité difficile. « Dans ma volonté désespérée d’être une bonne mère, je me suis convaincue que je ne faisais que donner à ma fille une chance honnête » ajoutant que « Je vois maintenant l’ironie qu’il y a là-dedans car ce que j’ai fait était le contraire d’honnête. J’ai enfreint la loi, trompé le monde éducatif, trahi ma fille et n’ai pas été à la hauteur de ma famille. » avait écrit Felicity Huffman.

L’actrice a désormais jusqu’au 25 octobre 2019 pour se rendre d’elle même dans un centre pénitentiaire comme l’a précisé le juge fédéral Talwani.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

scroll to top