Close

Les larmes de Benjamin Castaldi sur le plateau de TPMP, en évoquant ses enfants

Castaldi

Benjamin Castaldi en larmes sur le plateau de TPMP / Capture C8

L’ancien animateur phare de TF1, Benjamin Castaldi, n’a pu retenir ses larmes ce mercredi 18 septembre 2019, demandant le pardon à ses enfants, sur le plateau de Touche pas à Mon Poste.

Séquence émotion ce mercredi dans l’émission TPMP de Cyril Hanouna. Benjamin Castaldi, l’ancien animateur de TF1, a fondu en larmes sur le plateau, demandant ainsi pardon à ses enfants qu’il n’a pas beaucoup vu grandir.

Ce mea-culpa en direct a été fait dans le cadre de la « Journée internationale du pardon ». L’ensemble des chroniqueurs présents autour de la table se sont exprimés tour à tour pour pardonner des choses qu’ils avaient fait à leurs proches.

Cyril Hanouna a alors diffusé une photo de ses trois garçons; à savoir : Julien, Simon, issus de son premier mariage avec Valérie et Enzo qu’il a eu avec l’animatrice Flavie Flament.

Au moment où Benjamin Castaldi a pris la parole, le chroniqueur n’a pu retenir ses larmes en évoquant sa famille et surtout ses enfants. L’ancien animateur de TF1 a demandé pardon à ces derniers pour ne « pas avoir été là » pour les voir grandir.

« Enzo je m’en suis plutôt beaucoup occupé, même si on a divorcé assez tôt avec Flavie. Julien, quand je suis parti il avait 3 ans, mais Simon il avait 9 mois. C’est tôt. Donc… pardon (…) Je rattrape beaucoup de choses maintenant avec lui parce qu’il est à la maison, on va au sport ensemble et je suis très heureux… Pardon à Julien, pardon à Simon, je vous aime voilà c’est tout.  »

Ce que Benjamin Castaldi ignorait, c’est que l’un de ses plus grands fils, Julien se trouvait sur le plateau. Ce dernier qui célébrait son anniversaire ce mercredi soir, a été très touché par les paroles de son père.

« Je ne lui en veux de rien, il a quand même été là temps qu’il a pu et il sait que je l’aime » a répondu Julien qui a été également très ému sur le plateau. Le jeune homme a ensuite pu serrer son père dans les bras.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

scroll to top