Close

Gilets jaunes : à quoi s’attendre ce samedi à Paris ?

Les Gilets jaunes ont appelé à une mobilisation « historique » ce samedi dans les rues de la capitale.

En s’appuyant sur la manifestation pour le climat et la manifestation contre la réforme des retraites organisée par Force ouvrière (FO), samedi à Paris, les gilets jaunes espèrent un nouveau souffle et une mobilisation à la hausse. Pour Jérôme Rodrigues, une des figures du mouvement blessé à l’œil en janvier, « ce sera une manifestation révélatrice car beaucoup de gens vont monter à Paris ».

Une source sécuritaire, interrogée par l’AFP, a fait valoir les risques de « convergence » entre Gilets jaunes et « Black Blocs qui veulent tout casser », comme l’évoque Le Parisien, et a évoqué des velléités d’« infiltration » de la marche climat avec également à la clé des actions de désobéissance civile.

Au-delà des différents groupes qui comptent se mobiliser, les portes de nombreux lieux de pouvoir seront grandes ouvertes à l’occasion des Journées du patrimoine. 7500 forces de l’ordre seront déployées dans la capitale, a prévenu la Préfecture de police, soit un dispositif équivalent au 1er mai dernier. La préfecture de Paris a donc choisi d’instituer un très large périmètre sécurisé, qui s’étale du rond-point des Champs-Elysées à la place de la Concorde en passant par le palais de l’Elysée et Matignon. Pour la première fois, les bois de Boulogne et Vincennes seront eux aussi compris dans cette zone. Plusieurs musées et sites officiels parisiens, dont des ministères, ont décidé d’annuler leur participation. C’est le cas du ministère de l’Éducation nationale, rue de Grenelle, et du ministère de l’Agriculture, rue de Varenne. La préfecture de police, sur l’île de la Cité, sera également fermée tout le week-end. L’Arc de triomphe, devrait rester fermé samedi et dimanche, tout comme la Chambre de commerce et d’industrie de la région. D’autres n’ouvriront leurs portes que dimanche. Pour le moment, le palais de l’Élysée, lui, reste ouvert.

Les revendications

Les Gilets jaunes réclament la diminution du coût du carburant, l’augmentation des salaires, la fin de l’évasion fiscale, la suppression des indemnités présidentielles à vie, la remise en place de l’impôt sur le revenu…Par ailleurs, les organisateurs entendent aussi « saluer la mémoire de Steve », trois mois après sa mort à Nantes.

La mobilisation

D’après les premières remontées d’informations, la préfecture de police de Paris table sur une mobilisation des Gilets jaunes comparable à celle du samedi 16 mars. Selon une information du Canard Enchaîné, des black blocs appellent ce week-end à « envahir et à casser les palais de la République ». Eric Drouet, qui a indiqué dans une vidéo qu’il sera « autour des Champs-Elysées » a  même fait de cette date la nouvelle couverture de son groupe Facebook « La France énervée ». Au moins 47000 personnes disent vouloir y participer et plus de 17.000 étaient « intéressées » ce jeudi après-midi.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

scroll to top