Close

Evacuation d’un camp de migrants porte d’Aubervilliers

police

Illustration d'un policier / CC

En ce mardi 28 janvier la France est secouée par la crainte de l’épidémie du coronavirus, des réformes des retraites et du bac mais également par la situation plus que préoccupante des migrants.

En effet, d’après RTL, l’évacuation des migrants « fait honte à la France ».

C’est le camp qui s’est installé porte d’Aubervilliers (Paris XIXème) qui a été démantelé.  D’après les estimations, il y avait entre 1800 et 2000 personnes qui vivent la bas au quotidien. Les vidéos que l’on peut voir notamment sur le site du Parisien rendent compte de l’ampleur de cette situation dramatique.

Ce campement devait être évacué depuis plusieurs mois maintenant ce qui explique en partie les conditions de vie catastrophiques de ces migrants. En effet, ils vivent proche du périphérique dans des tentes, entassés les uns sur les autres. La préfecture de police a d’ailleurs posté sur twitter une photo avant/ après en ajoutant « fin de l’opération d’évacuation des campements de la porte d’Aubervilliers qui mettent en péril la salubrité des lieux et la sécurité des personnes… ».  Outre ces derniers, se trouvent dans ce camp de nombreux toxicomanes qui vont être redirigés vers d’autres sites. Il est dit que 74 places leur seraient octroyées dans des foyers. 

Cependant l’état n’affirme pas être en mesure de loger toutes ces familles. Ce sont des logements à court terme qui seront proposés bien qu’il serait nécessaire d’ouvrir des centres d’hébergement. Cette procédure rappelle celle du mois de novembre qui avait eu lieu dans le quartier de la Chapelle.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)

scroll to top