Close

Seine-et-Marne : Un enfant de deux ans et demi meurt écrasé par un véhicule

pompier

Un véhicule de pompier / Crochet.david - CC BY-SA 3.0

Dramatique accident à Roissy-en-Brie. Un petit garçon âgé de deux ans et demi a perdu la vie alors qu’il accompagnait sa sœur à l’école.

La petite victime n’a rien pu faire face au véhicule qui reculait… Ce vendredi matin, le petit garçon de deux ans et demi qui accompagnait sa grande sœur, en compagnie de son frère jumeau et de sa mère, a perdu la vie, écrasé par un 4×4.

Selon Le Parisien qui révèle l’information, la victime se trouvait sur le trottoir, à quelques mètres de l’école de sa sœur « Les Sapins » , quand il a été percuté par un 4×4 dont son conducteur était en train d’effectuer une marche arrière pour y quitter son stationnement. Un stationnement interdit qui donnait sur une allée de sortie de garage, comme le précisent nos confrères.

La petite victime s’est donc retrouvée sous les roues du 4×4 avant d’être rapidement prise en charge par des témoins, dont un pompier en civil et une passante qui se serait présentée comme étant une infirmière.

Les pompiers sont arrivés rapidement sur les lieux pour prendre ensuite le relai. Les secours ont procédé à un massage cardiaque pendant plusieurs minutes. Malgré leurs efforts, l’enfant n’a pas pu être sauvé.

Le conducteur placé en garde à vue

L’automobiliste a été immédiatement placé en garde à vue après les faits. Âgé de 42 ans et originaire de Torcy, ce père de famille venait de déposer ses enfants quelques instants avant l’accident.

Une enquête a été ouverte à la suite de ce drame. De son côté, le procureure de Melun a fait savoir au quotidien que l’automobiliste avait finalement été remis en liberté à l’issue de sa garde à vue au commissariat de Pontault-Combault.

Cet accident a fortement choqué les parents d’élèves et les habitants de la commune dont nombreux d’entre eux déplorent le comportement de certains automobilistes qui stationnent de manière anarchique pendant les heures des sorties d’écoles.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top