Close

Coronavirus : Après l’Italie, la France doit-elle se préparer à une « éventuelle pandémie » ?

Italie

La police italienne / Pixabay

Après la Chine, le Coronavirus continue sa propagation à vitesse grand v et inquiète fortement l’OMS qui a récemment prévenu d’une « éventuelle pandémie »

Depuis ce weekend, l’Italie a recensé 7 personnes tuées par le virus du Coronavirus. Le pays qui est particulièrement touché par le Covid-19 dont le dernier bilan fait état de 223 personnes contaminées dont 23 plus sérieusement touchées.

Face à la situation, les autorités du pays le plus touché d’Europe, ont isolé une dizaine de villes situées au nord du pays. La plupart des habitants sont confinés chez eux et ne peuvent sortir qu’en cas d’urgence. Des barrages filtrants ont été installés dans les régions les plus touchées du nord du pays.

Dans la ville de Milan, l’arrivée du Coronavirus a fait chuté la bourse de -4,44% après la mise en quarantaine de près de 52.000 habitants comme le précise BFMTV. Toutes les écoles sont fermées ainsi que les lieux publics.

La France est-elle prête à une « éventuelle pandémie » ?

Après l’arrivée très rapide du virus chez nos voisins italiens, la France se dit prêt à réagir face à une « éventuelle pandémie » dans le pays. Les autorités sanitaires se préparent à une augmentation du nombre de personne contaminé même si au dernière nouvelle la France comptait seulement un seul cas malade encore hospitalisé ce dimanche.

« Nous agissons vite, nous agissons fort pour faire face à la menace épidémique (…) et nous prenons toutes les mesures qui sont nécessaires pour assurer la sécurité des Français » a déclaré Olivier Véran, ministre de la santé comme le précise France Info. En France, 12 personnes sont encore sous surveillance.

Un bus confiné à Lyon

Ce lundi, un bus de la société Flixbus en provenance de Milan est resté confiné en gare de Perrache, le chauffeur du car ayant été hospitalisé pour des soupçons de Coronavirus comme le rapportent nos confrères de LyonMag.

Après avoir été confinés pendant près de 5 heures, les passagers ont finalement pu quitter le véhicule sous bonne escorte. Un autre car a été affrété pour les personnes qui souhaitaient pouvoir poursuivre leur chemin à destination de Clermont-Ferrand.

Des tests sont en cours sur le conducteur italien du véhicule. Si ces derniers s’avéraient être positifs, l’ensemble des passagers devraient être recontactés par les autorités sanitaires.

Suivez la situation du Coronavirus en temps réel dans le monde

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top