Close

Coronavirus. France 2 : Un journaliste alarme sur la situation en Italie : « L’Italie c’est la France dans 10 jours et les erreurs se payent cash ! »

Un journaliste de France 2 alerte sur la situation gravissime en Italie / Capture France 2

Un journaliste correspondant pour France 2 qui effectuait un duplex depuis l’Italie, a décrit la situation terrible à laquelle fait actuellement face le pays.

Ce vendredi 20 mars, l’Italie a enregistré 627 décès ce qui représente le plus grand nombre de personnes tuées par le Covid-19 en l’espace de 24 heures.

L’Italie reste le pays le plus touché par la pandémie du Coronavirus avec un tout dernier bilan qui s’élève à 4032 morts. La situation est extrêmement préoccupante sur place et les moyens manquent de plus en plus.

« Les erreurs elles se payent cachent ! »

Un journaliste correspondant pour France 2 qui se trouve actuellement sur place, a effectué un duplex pour le journal de 20 heures ce vendredi soir. Le journaliste qui n’a pas mâché ses mots face à l’urgence de la situation. « L’Italie, c’était la France dans 10 jours » a déclaré ce dernier.

« Les erreurs elles se payent cachent ! » a ajouté celui-ci qui a précisé que « Il y a 15 jours, lorsque le confinement a commencé à Milan, des gens ont commencé à partir de chez eux et sont allés dans leurs familles à Rimini ou alors sur la côte Ligure. Ce soir il y a des cas énormément à Rimini et sur la côte Ligure. Voilà ce qu’il se passe, les erreurs elles se payent cachent dix jours après. »

« Ce confinement, ce n’est pas pour rire, c’est sérieux ! »

Le journaliste qui veut ainsi alerter sur les dangers de déplacement afin de faire prendre conscience aux Français de la gravité de la situation quand certains d’entre eux prennent le confinement un peu trop à la légère.

Les nombreux médecins chinois que se trouvent actuellement en Italie afin d’aider les personnels soignants, ont insisté sur l’importance de ce confinement. Le journaliste de France 2, l’a fait savoir ce vendredi soir : « Il y a 50 médecins chinois qui servent dans les hôpitaux de Milan » ces derniers qui ont dit aux Italiens « Ce confinement ce n’est pas pour rire. C’est sérieux, il faut vraiment que vous l’appliquez ! »

Les médecins chinois qui s’inquiètent de la continuité des transports en Italie et France et qui supplient les autorités de prendre les choses très au sérieux.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top