Close

Coronavirus : l’Espagne atteint le seuil des 10 000 décès

Illustration Pixabay

Depuis le 14 mars, jour de l’annonce de la quarantaine quasi-totale par le Président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, la situation ne cesse de s’aggraver. 

Aujourd’hui jeudi 2 avril, l’Espagne a atteint le seuil des 10 000 morts du coronavirus Covid-19 après avoir enregistré 950 décès de plus en 24 heures, ce qui représente un record selon Le Monde. L’Espagne reste donc le deuxième pays le plus endeuillé dans le monde après l’Italie, pays qui compte plus de 13 000 morts. En ce qui concerne le bilan du nombre de malades, le pays comptabilise plus de 110 000 cas, dont plus de 8 000 cas supplémentaires en 24 heures. 

Malgré ce pic de décès, la situation de l’Espagne est en phase de stabilisation. En effet, selon RTL, la progression quotidienne du nombre de morts s’est stabilisée à +10,5% aujourd’hui, contre +19,1% la semaine dernière. 

En ce qui concerne la situation locale, c’est la capitale qui reste le territoire le plus gravement touché. En effet, 42% des décès en Espagne ont été enregistrés à Madrid. Cette situation alarmante a notamment encouragé la construction d’un hôpital de campagne dans le Palais des expositions de Madrid, l’Ifema. Cette infrastructure accueille plus d’un millier de malades, précise de son côté Le Parisien

Dans un pays où le système de santé est géré au niveau régional, certaines directives nationales sont difficiles à digérer et notamment celles concernant la baisse de l’activité économique. Toujours selon le quotidien parisien, certaines régions prennent même l’initiative d’acheter seules du matériel pour lutter contre le Covid-19. 

Parmi les directives nationales peu appréciées, il y a eu, dimanche, le durcissement de la quarantaine, avec l’arrêt des activités économiques « non-essentielles ». L’impact économique de l’épidémie commence à se faire ressentir en Espagne. En effet, aujourd’hui a aussi été annoncé une hausse historique du chômage dans le pays, avec plus de 300 000 nouveaux demandeurs d’emplois au mois de mars. 

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top