Close

Coronavirus. Le ministre de l’Éducation annonce son plan de rentrée progressive pour les écoles

Illustration d'une salle de classe / Pixabay

Jean-Michel Blanquer a annoncé ce mardi son plan de rentrée progressive à l’Assemblée nationale.

Le ministre de l’Éducation a donné plus d’informations ce mardi 21 avril quant au retour progressif des élèves à l’école à partir du 11 mai prochain. Un retour qui va se faire petit à petit avec plusieurs modalités.

Le ministre qui a bien insisté sur le faite que la rentrée sera progressive et que tous les élèves ne pourront pas reprendre le 11 mai. Ce dernier a livré les premiers éléments de ce à quoi il faudrait s’attendre à partir du 11 mai pour la reprise des écoles.

Pas plus de 15 élèves dans les classes ?

La reprise des cours devraient se dérouler par petit groupe de 15 élèves. Ces éléments sont encore à stabiliser, a bien fait savoir Jean-Michel Blanquer. « Nous définirons quel est le plafond de ces petits groupes qui sera peut-être différent pour l’école primaire et pour l’enseignement secondaire. » explique ce dernier qui ajoute « Il n’y aurait pas une seule classe qui aurait plus de 15 élèves » souligne-t-il.

Semaine du 11 mai.

  • Les classes de grandes sections, de CP et de CM2. « Nous laisserions des marges de souplesse localement. » explique Jean-Michel Blanquer.

Semaine du 18 mai.

  • Les classes de l’enseignement secondaire à savoir 6ème / 3ème au collège.
  • Les classes de 1ère et Terminale au lycée.
  • Les lycées professionnels à savoir les ateliers industriels.

Semaine du 25 mai.

  • Toutes les classes avec la règle de petits groupes, à savoir pas plus de 15 élèves par classe.

Certaines écoles pourraient restées fermées si les conditions sanitaires ne sont pas réunies.

Pour permettre cette reprise tout en respectant les conditions sanitaires et les gestes barrières, le ministre a expliqué que les établissements scolaires devront être alimentés en savon et gel hydroalcoolique. « Il est évident que quand ces conditions ne seront pas réunies, l’école n’ouvrira pas. » explique Jean-Michel Blanquer qui précise que les conditions sanitaires sont la priorité.

Quant à l’utilisation obligatoire d’un masque ou la réalisation de tests, ceci sera définie en fonction de la doctrine nationale.

Le Ministre de l’Education assure qu’une période de rodage pouvant aller jusqu’à trois semaines sera établie. « le fonctionnement sera rodé en juin. » promet celui-ci.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)

scroll to top