Close

Paris. Polémique après une vidéo montrant des parisiens danser sur Dalida en pleine rue pendant la période de confinement

En pleine période de confinement, ils dansent dans les rues de Paris / CORENTIN CHRETIEN-DROZ / Capture Twitter

Dans une vidéo publiée ce weekend par un journaliste sur Twitter, on peut-y voir des parisiens danser en pleine rue alors que nous sommes actuellement en pleine période de confinement.

Ils n’ont visiblement pas compris le mot « confinement »… Alors que la France traverse une crise sanitaire sans précédente, liée au Covid-19, une vidéo surréaliste a été diffusée ce weekend sur les réseaux sociaux.

Dans cette dernière qui a été filmée à Montmartre dans le 18ème arrondissement de la capitale, on peut-y voir une dizaine de personne rassemblées au pied d’un immeuble, dansant sur la musique de Dalida. Plusieurs d’entre eux vont même jusqu’à avoir des contacts physiques et dansent ensemble comme-ci de rien n’était devant des badauds médusés par ce triste spectacle.

Quelques instants plus tard, plusieurs véhicules de police qui ont été prévenus par des voisins, arrivent sur place et mettent fin au bal improvisé. On peut également y entendre le DJ annoncer au micro « Je vais arrêter, il n’y a pas de souci, comme je vous l’ai dit, mon but ce n’était pas de créer un rassemblement. ». Ce dernier qui ambiance le quartier depuis quelques jours depuis son balcon, s’est exprimé aux caméras de Cnews.

Ce dernier explique qu’à la base il avait organisé des soirées tous les weekends afin de divertir ses voisins depuis leurs balcons. Mais la fête a rapidement prise une autre tournure quand des joggeurs se sont invités à la soirée. Résultat, la petite fête s’est transformée en une piste de danse en pleine, ce qui est strictement interdit en cette période, demandant ainsi aux personnes de rester chez elles comme l’a rappelé la préfecture de police sur son compte twitter.

Une vidéo polémique

La vidéo visionnée près de 6 millions de fois a suscité de nombreuses réactions et créer la polémique. « Pouvons-nous leur faire signer une décharge contre leur placement en réanimation et le refus de respirateur artificiel en cas d’infection au #Covid_19 ? pour les laisser à nos anciens que l’on laisse mourir pour ces abruti… » se désole Safia sur Twitter. Tristement pathétique. Qd bien même cela n’a pas duré.

« Pathétique dans la forme même et l’attitude de ces gens. C’est vrai qu’on les prive tellement de liberté avec un toit sur la tête et tt le confort, pour sauver des vies ou la leur. Pauvres gens. » explique de son côté Alexandra.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top