Close

Colombes : Deux motards de la police renversés par un automobiliste

motards

Des motards de la police nationale / Capture Youtube

Ce lundi, deux motards de la police ont été volontairement percutés par un automobiliste au cours d’un contrôle routier à Colombes, dans les Hauts-de-Seine.

Il était déterminé ! Les faits se sont produits à Colombes en fin d’après-midi ce lundi.

L’homme âgé de 30 ans et inconnu des services de police, a volontairement précipité son véhicule sur deux fonctionnaires de police qui étaient en train d’effectuer un contrôle routier sur un autre automobiliste dans le sens opposé.

Selon le Figaro, les deux policiers ont été blessés. Le premier s’est retrouvé pris en étau entre la voiture de l’individu et une voiture de appartenant à la police municipale qui était stationné pour le contrôle. Victime d’un traumatisme crânien ainsi que plusieurs fractures, le policier a été transporté en urgence vers l’hôpital Beaujon de Clichy (Hauts-de-Seine). Le second fonctionnaire a quant à lui été transféré vers l’hôpital de Percy à Clamart. Le quotidien précise qu’au moment de son transfert, la victime se trouvait en urgence relative à la suite de blessures aux jambes et au bassin. Un troisième policier de la police municipale a quant à lui été légèrement blessé mais a pu quitter l’hôpital.

Le jeune homme de 30 ans a été immédiatement interpellé à la suite des faits. Ce mardi après-midi, les magistrats spécialisés ont ouvert une enquête pour « tentative d’assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteur terroriste criminelle. »

Le profil de l’individu

L’homme, auteur de cette violente attaque sur les forces de l’ordre se prénomme Youssef T. Dans l’habitacle du véhicule conduit par l’assaillant, les policiers y ont retrouvé un couteau ainsi qu’une lettre faisant allégeance à l’État islamique, précisent nos confrères. L’auteur de cette même lettre y explique notamment se lancer « à corps perdu dans la bataille pour imposer la charia sur l’ensemble de la Terre ».

Ce dernier qui est toujours dans les locaux de la police pour y être entendu.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)

scroll to top