Close

Municipales 2020 : un second tour le 28 juin prochain

drapeau

Illustration du drapeau tricolore Français / Pixabay

Hier, lors d’une conférence de presse, Édouard Philippe a annoncé la tenue du second tour des élections municipales le 28 juin prochain. 

Alors qu’Emmanuel Macron avait déjà annoncé la fermeture des établissements scolaires et universitaires pour empêcher la propagation du Covid-19, le premier tour des élections municipales avait tout de même eu lieu deux jours avant le début du confinement, dimanche 15 mars, en dépit des critiques. Cependant, le second tour avait été annulé pour des raisons évidentes de sécurité sanitaire. 

Alors, la question du second tour de ces élections se pose, à l’heure du déconfinement. Un second tour, oui… Mais dans des conditions sanitaires rigoureuses.

Lors de cette conférence de presse, le Ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, a annoncé que les électeurs devront porter un masque – grand public ou autre – et qu’ils seront encouragés à émerger avec un stylo personnel comme le précise Le Monde. Quant aux membres du bureau de vote, ils devront porter un masque chirurgical.

Le Conseil scientifique doit émettre un avis définitif concernant la tenue du second tour fin juin. En cas d’avis négatif, un projet de loi « à titre conservatoire » sera déposé lors du prochain conseil des ministres pour organiser le second tour des élections municipales en janvier 2021 selon FranceInfo.

Ce second tour ne concerne pas toutes les communes, seules les 5 000 restantes qui n’ont pas élu leur maire au premier tour comme Paris, Lyon ou encore Marseille.

Dans cette dernière ville, la décision d’un second tour le 28 juin est plutôt mal accueillie compte tenu de la gestion du premier tour. Dans un article de France 3 Régions Provence-Alpes-Cote d’Azur, certains membres des bureaux de vote du premier tour se sont exprimés. Manque de distanciation physique, manque de gel hydroalcoolique… Des conditions jugées inadmissibles qui ne les encourageront pas à reprendre leur poste lors du second tour.

De plus, certains considèrent que les élections municipales ne sont pas une priorité à l’heure actuelle. C’est notamment le cas de Stéphane Pichon, président d’un bureau de vote dans le 12e arrondissement de Marseille. Selon lui, il y aura un taux d’abstention encore plus important qu’au premier tour ( environ 55% d’abstention dans toute la France) « car les gens en ont marre, ils ont d’autres priorités avec la crise sociale et économique qui touchent Marseille ».  

Côtés partis politiques, l’accueil de cette annonce est plutôt mitigé. Le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, estime que ces élections sont « importantes pour la démocratie. Mais il ne serait pas compréhensible qu’elles se tiennent si les conditions sanitaires ne sont pas respectées » selon Le Monde. Mais selon Eric Coquerel, député La France Insoumise : « l’exécutif prend le risque de répéter la faute du premier tour des municipales 2020 en fixant le second tour le 28 juin ».

Même si le gouvernement a pris cette décision de manière officielle, le risque d’une deuxième vague plane encore sur la France et remet en cause un retour à une vie démocratique normale.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)

scroll to top