Close

Remaniement : entre parité, continuité et entrées « star »

De gauche à droite : Éric Dupond-Moretti, Roselyne Bachelot et Gérald Darmanin / CC

Après la démission du Premier Ministre, Édouard Philippe et la désignation de Jean Castex comme nouveau Premier Ministre, l’annonce de la composition du nouveau gouvernement était très attendue aujourd’hui, lundi 6 juillet. 

Le soir même de sa désignation, l’ancien « monsieur déconfinement » avait spécifié à Anne-Claire Coudray sur TF1 les grandes lignes de son mandat mais était resté très évasif quant à la composition de son gouvernement. 

Une des seules informations données était l’importance accordée à la parité. Aujourd’hui, c’est chose faite puisque son gouvernement est composé de 17 femmes et de 14 hommes (sans compter le Premier Ministre). 

» LIRE AUSSI – Remaniement : Edouard Philippe démissionne, Jean Castex le remplace

Des entrées remarquées

Durant le week-end, plusieurs personnalités ont été citées comme pouvant potentiellement entrer dans le gouvernement. C’est notamment le cas de Roselyne Bachelot, ancienne Ministre des Solidarités et de la Santé sous la présidence de Nicolas Sarkozy de 2007 à 2010, aujourd’hui Ministre de la Culture sous le gouvernement Castex. 

L’autre entrée très soulignée dans le gouvernement est celle du nouveau Ministre de la Justice, Eric Dupont-Moretti, fonction précédemment occupée par Nicole Belloubet. Le choix de désigner cet avocat star comme nouveau Garde des Sceaux est très critiqué, et notamment par la magistrature. Comme le précise France24, la secrétaire nationale du Syndicat de la magistrature, Lucille Rouet a déclaré être « interpellée par ce signal ». 

Une continuité par rapport au gouvernement Philippe

Mis à part ces entrées remarquées, la majorité du gouvernement est composée d’anciens ministres du gouvernement Philippe. Cependant, une partie a changé de portefeuilles. Plusieurs transferts ont eu lieu, comme Elisabeth Borne, anciennement Ministre de la transition écologique, aujourd’hui Ministre du travail ; mais aussi Franck Riester, anciennement Ministre de la Culture et aujourd’hui Ministre délégué chargé du commerce extérieur et de l’attractivité.

Enfin, le nouveau Ministre de l’Intérieur a lui aussi fait parler de lui : Gérald Darmanin, anciennement Ministre de l’Action et des Comptes publics. En effet, le nouveau Ministre de l’intérieur fait l’objet d’une accusation de viol. Comme le précise FranceInfo, le maire de Tourcoing avait bénéficié d’un non-lieu il y a deux ans, avant que la Cour de Cassation ne décide d’ordonner à la chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris la réévaluation ce non-lieu, en 2019.

Sur le plan politique, reste à savoir quelles seront les grandes lignes de ce gouvernement, incarnant le nouveau cap d’Emmanuel Macron pour la fin de son mandat.

Par Clarisse Guibert

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)

scroll to top