Close

Espagne : Plusieurs militants de PETA fêtent l’annulation des corridas de Pampelune

Des militants de PETA fêtent l'annulation de la corrida à Pampelune / Photo ©EsaEnnelin

Pampelune, Espagne – Pour célébrer l’annulation des courses de taureaux censées avoir lieu cette année, des membres de PETA Royaume-Uni et de l’association espagnole de protection animale AnimaNaturalis se sont réunis dans la célèbre ville de Navarre aujourd’hui, jour où aurait dû avoir lieu le premier encierro des fêtes de Pampelune.

Les militants – certains vêtus de tenues blanches de coureurs, d’autres la poitrine peinte d’une tête de taureau – ont brisé à l’unisson des « banderilles » contenant de la peinture en poudre multicolore au-dessus de leurs têtes pour marquer ce qu’ils espèrent être une nouvelle ère en Espagne : une ère sans corrida. Les bannières indiqueront : « Plus de morts. Mettez fin à la tauromachie ».

Le combat des anti-corrida

« Il est plus que temps de mettre fin aux évènements durant lesquels des taureaux sont pourchassés, tourmentés, transpercés et poignardés, à Pampelune et ailleurs. », explique Mimi Bekhechi, directrice des programmes internationaux de PETA. « Nous appelons à mettre fin de manière permanente aux cruelles courses de taureaux et aux spectacles de tauromachie barbares pour que débute une nouvelle ère de fêtes de San Fermín pleines de compassion. »  

« [B]eaucoup de choses manquent aux gens cette année, mais la corrida n’en fait pas partie, » déclare Aïda Gascón Bosch, directrice d’AnimaNaturalis. « 95 % de la population espagnole ne se rend pas à ce type de spectacle, mais nous [les] finançons tous malgré nous, avec l’argent public. »

Des militants de PETA fêtent l'annulation de la corrida à Pampelune / Photo ©EsaEnnelinDes militants de PETA fêtent l'annulation de la corrida à Pampelune / Photo ©EsaEnnelinDes militants de PETA fêtent l'annulation de la corrida à Pampelune / Photo ©EsaEnnelin

Durant les encierros à Pampelune, des taureaux terrifiés sont forcés de courir dans les rues étroites de la ville, où ils glissent et trébuchent, en direction de la mort violente que leur réserve l’arène. Là, des hommes narguent, épuisent et poignardent chaque taureau avec une lance et des banderilles, jusqu’à ce qu’il s’écroule, affaiblit par une perte de sang importante. Ensuite, le matador transperce l’animal à bout de forces à l’épée, et si le taureau ne meurt pas sur le coup, d’autres instruments sont utilisés pour lui sectionner la moelle épinière. De nombreux taureaux sont paralysés mais encore conscients lorsque leurs oreilles ou leur queue sont coupées et offertes au matador en guise de trophées.

Plus tôt cette année, PETA Royaume-Uni a offert 250 000€ au maire de Pampelune pour mettre fin définitivement aux cruelles courses de taureaux et aux corridas qui les suivent.  

Nb : les manifestants se sont soumis aux mesures de distanciation sociale en vigueur.

Par La Rédaction avec PETA

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)

scroll to top