Close

Le chauffeur qui a été violemment agressé à Bayonne est mort

Un bus de la société Chronoplus / CC BY-SA 2.0

Le conducteur de bus qui, il y a 5 jours, a été violemment pris à parti par plusieurs individus à Bayonne, est décédé ce vendredi 10 juillet.

Philippe Monguillot, se trouvait depuis le 5 juillet en état de mort cérébrale après la violente agression dont il a été victime dans son bus à Bayonne.

Ce vendredi, c’est sa famille qui a annoncé son décès à nos confrères de RTL. « Nous avons décidé de le laisser partir. Les médecins étaient pour et nous aussi. » a fait savoir l’une de ses filles.

Philippe Monguillot s’est fait violemment agressé dimanche dernier pendant son service, alors qu’il souhaitait contrôler le ticket d’une personne et qu’il exigeait également le port du masque pour trois autres. Les individus, âgés de 22 et 23 ans, et connus des services de police sont soupçonnés d’avoir porté les coups au conducteur.

Plusieurs individus écroués

Ces derniers ont été appréhendés avant d’être mis en examen pour tentative d’homicide volontaire, puis placés en détention. Deux autre hommes, âgés d’une trentaines d’années ont été également mis en examen et écroués. Ils sont actuellement poursuivis pour « non assistance à personne en danger. »

Une marche blanche avait été organisée ce mercredi 8 juillet en hommage à ce père de famille. Celle-ci avait réunie près de 6000 personnes qui avaient défilé derrière l’épouse de la victime et ses trois filles.

Par La Rédaction

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)

scroll to top