Close

Californie : 18 ans de prison pour le professeur de musique qui remplissait des flûtes de sperme pour ses élèves

Illustration d'une personne jouant de la flûte / Pixabay

Aux États-Unis, un professeur de musique âgé de 61 ans a été condamné à 18 ans de prison ferme pour avoir rempli de sperme, des flûtes qu’il donnait ensuite à ses élèves.

Selon plusieurs médias américains, le professeur de musique, John Edward Zeretzke, 61 ans, a été condamné il y a quelques jours par la Cour suprême du Comté d’Orange.

L’homme qui a été reconnu coupable par six chefs d’accusation contre cinq victimes, des filles âgées de moins de 14 ans, a été condamné à 18 ans de prison ferme pour des faits qui se seraient produits en 2017.

Le professeur de musique, originaire du Ventura, une ville située en Californie, a plaidé coupable ce mercredi. John Edward Zeretzke qui avait travaillé avec plusieurs enfants tout au long de sa carrière, soit près d’une trentaines d’années avant que les faits inqualifiables qui lui sont reprochés ne soient révélés.

L’individu a été accusé par la Cour de s’être mis en scène dans des vidéos qu’il réalisait à son domicile mais aussi dans des chambres d’hôtel situé à proximité des écoles, le montrant en train d’éjaculer sur et dans des flûtes qu’il distribuait par la suite à ses élèves. Mais ses actes sordides ne s’arrêtaient pas là puisque Zeretzke prenait ensuite en photo les écolières qui utilisaient les flûtes à bec avant de partager les clichés avec une autre personne à travers des messages dans lesquels il livrait tous ses fantasmes.

Des flûtes envoyées dans d’autres pays

Ce professeur avait fondé un programme international de musique en 2009 qui s’intitulait « Flutes Across the World ». Un programme auquel de nombreux élèves de ses classes avaient participé. Chaque enfant recevait deux flûtes identiques en plastique de la part de leur professeur. Ces derniers décoraient ensuite leur instrument de musique avant d’en envoyer l’un des deux à des enfants qui se trouvaient dans d’autres pays. Des missions musicales qui ont été menées en Haïti, aux Philippines, au Honduras ou encore dans les réserves indiennes d’Amérique. Le programme international qui avait également envoyé des « ambassadeurs de la flûte » au Népal, en Afrique et dans certaines parties de l’Asie du Sud-Est.

Après les révélations de cette affaire, le site web de l’organisation a été mis hors ligne. L’individu qui devrait prochainement commencer sa peine de prison, a également plaidé coupable dans une seconde affaire dans laquelle il était accusé d’avoir séduit une mineure pour qu’elle se livre à des actes sexuels avec lui en 2016.

Par La Rédaction

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top