Close

Hamilton lance sa saison, Ferrari toujours pas !

Illustration d'un Ferrari F1 / Pixabay

Rien ne va plus chez Ferrari. Ce dimanche, pour le deuxième GP de la saison en Autriche, Charles Leclerc a commis une faute qui a ruiné tout le week-end de l’écurie italienne. En effet, sur un virage au premier tour, le Monégasque a foncé dans son coéquipier Sebastian Vettel. Un week-end qui a tourné au cauchemar.

Le début de saison de Formule 1 ne rime pas avec Ferrari, bien au contraire. Si Charles Leclerc a terminé miraculeusement deuxième la semaine passée pour la première manche de F1 au Grand Prix de Styrie, le Monégasque a complètement foiré sa course, ce dimanche, toujours en Autriche. En effet, la Scuderia, pas vraiment brillante lors des qualifications sur une piste détrempée, a débuté dans la deuxième partie de tableau avec Vettel (10ème) et Charles Leclerc (14ème). Le jeune Monégasque, plein d’entrain comme à son habitude, a toutefois ruiné le Grand Prix complet de son équipe dès le deuxième virage.

En effet, désireux de faire rapidement son retard et de se placer dans le Top 10, ce dernier a tenté de prendre la corde dans un virage serré et a finalement percuté son coéquipier, Sebastian Vettel. Résultat, l’Allemand a eu son aileron arrière arraché et les deux monoplaces ont du faire un arrêt au stand dès le premier tour. Vettel n’a pas pu redémarrer, tandis que Leclerc est reparti pour une poignée de tours de piste avant de, lui aussi, abandonner.

Résultat, toute l’équipe italienne a été handicapée par une erreur de jeunesse, et le début de saison semble chaotique comparé à celui de Mercedes. Pour autant, Leclerc (22 ans) n’a pas hésité à assumer son erreur au micro de Canal+ pendant la course. « Clairement, c’est de ma faute. Il n’y a pas de discussion sur ça. Aujourd’hui, j’ai fait le con, tout simplement. Il n’y a pas d’autre mot. Il faut l’avouer. En plus de cela, ce n’est pas le moment. Il faut prendre les opportunités qu’on a et aujourd’hui, on aurait pu en avoir une. […] Aujourd’hui, j’ai tout foiré. J’ai mis l’écurie là où il ne fallait pas ». Pendant ce temps-là, Mercedes en a profité pour placer ses deux monoplaces aux deux premières places avec Lewis Hamilton (1er) et Valtteri Bottas (2ème), qui avait déjà terminé premier la semaine passée. Avec deux victoires consécutives en deux GP, l’écurie anglaise prend déjà le large au niveau du classement constructeur…

Mais Ferrari ne va pas dire son dernier mot. En effet, Charles Leclerc, en colère contre lui-même, va probablement vouloir se faire justice lors du prochain GP, qui se déroulera en Hongrie dimanche prochain ! Avec le confinement, les GP sont plus rapprochés et il n’y a finalement plus de place au doute. Pour les bookmakers en revanche, les pilotes Ferrari ont déjà pris beaucoup de retard dans les paris pour remporter le titre de champion du Monde à l’issue de la saison, comme en témoignent les cotes de Charles Leclerc (51,00) et Vettel (201,00) comparées à Hamilton (1,28) et Bottas (4,25). Quoi qu’il en soit, tout peut aller très vite, que ce soit au niveau du classement mais aussi de la piste hongroise. Réponse dès dimanche !

Par La Rédaction

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top