Close

Accident dans la Drôme : des précisions sur les causes du drame

5 enfants sont décédés dans un accident de voiture dans la Drôme / Capture CNEWS

Lundi 20 juillet au soir, un accident tragique s’est produit sur l’autoroute A7 dans la Drôme. Hier, nous évoquions les victimes, cinq enfants entre 3 et 14 ans, aujourd’hui des précisions ont été apportées sur les circonstances de ce drame. 

De nouveaux éléments grâce aux images de vidéosurveillance

Le préfet de la Drôme, Hugues Moutouh, a pu visionner les vidéos de surveillance pour établir le déroulé des faits. Selon lui, cité par FranceInfo : « On voit de la fumée, le véhicule commence à prendre feu. Manifestement, le conducteur a cherché à se mettre sur la bande d’arrêt d’urgence. Mais les freins n’ont pas fonctionné. Le véhicule a fait une embardée et plusieurs tonneaux avant d’atterrir dans un champ ».

Cependant les images de vidéosurveillance n’offrent pas d’explications sur la raison de l’accident. Alors quelle serait la cause du drame ?

Une défaillance technique ?

Une des première informations données par le procureur de Valence, Alex Perrin, est le nombre de passagers à bord : la famille comptait 9 membres dans le véhicule alors que le monospace était prévu pour 7. Mais selon le Magistrat « La cause de l’accident n’est manifestement pas dans le nombre de personnes à bord, c’est manifestement une cause technique, il faudra essayer de la comprendre ».

» LIRE AUSSI – Cinq enfants décèdent dans un dramatique accident sur l’autoroute A7

En effet, avant de s’évanouir, le père et conducteur du véhicule défectueux a évoqué un problème de freins, selon FranceBleu. L’analyse de la voiture brulée par un « expert judiciaire en mécanique » permettra de préciser ce problème.

Du nouveau sur l’état des passagers blessés

En ce qui concerne les victimes non mortelles, les états de certaines d’entre elles ne s’améliorent pas. En effet, parmi les neufs passagers du monospace, quatre sont parvenus à sortir des flammes : les parents, une belle soeur et un enfant de 7 ans. Mais toujours selon FranceInfo, le pronostic vital est engagé pour l’enfant et deux des adultes pris en charge à Lyon.

Par Clarisse Guibert

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top