Close

Liban : ce que l’on sait de la double explosion survenue à Beyrouth

Beyrouth dévasté à la suite des explosions survenues ce mardi / Capture BFMTV

Alors que le dernier bilan de la Croix Rouge libanaise fait état de plus de 100 morts et près de 4 000 blessés, les causes du drame commencent à émerger.

La capitale libanaise a vécu ce mardi 4 août un véritable choc après deux explosions près du port de la ville et le premier ministre a annoncé un jour de deuil national en hommage aux victimes. Les déflagrations seraient liées à un stock de nitrate d’ammonium. Il s’agit d’un composant chimique répandu, utilisé principalement dans la production d’engrais mais ses propriétés particulières en font également un élément important de la composition de certains explosifs.


Le gouvernement met en cause la responsabilité de la direction du port : “Il est inadmissible qu’une cargaison de nitrate d’ammonium, estimée à 2 750 tonnes, soit présente depuis six ans dans un entrepôt, sans mesures de précaution. C’est inacceptable et nous ne pouvons pas nous taire”, a déclaré le Premier ministre devant le Conseil supérieur de défense, selon des propos rapportés par un porte-parole en conférence de presse.

En effet, un tel réactif chimique nécessite des conditions de stockage spécifiques. Celles qui concernent l’entrepôt à Beyrouth ne sont pour l’heure pas connues en détail mais la présence à proximité d’un autre entrepôt contenant des feux d’artifice pourrait avoir joué un rôle. Une mauvaise conservation rend le nitrate d’ammonium d’autant plus instable et explosif, surtout quand il rentre en contact avec des sources de chaleur conséquentes.

Beyrouth dévasté : Les images de la ville ravagée par les explosions

Des milliers de personnes sans domicile

Ces explosions sont une vraie catastrophe pour le Liban, pays déjà durement touché par la pandémie de Covid-19 et par une crise économique sans précédent. Les hôpitaux déjà surchargés voient un nombre de patients toujours plus important arriver à leurs portes. D’abord à la suite directe de l’explosion pour prendre en charge les blessés, mais la situation risque de ne pas s’arranger prochainement puisque le nitrate d’ammonium est toxique pour l’homme et provoque des irritations respiratoires et de la peau. Les fumées toxiques devraient cependant se dissiper rapidement.

La situation sanitaire est telle que le Premier ministre libanais Hassan Diab a lancé un « appel urgent à tous les pays amis et les pays frères ». La France y a répondu en envoyant dès aujourd’hui du matériel et du personnel médical comprenant entre autre 15 tonnes de matériel et poste sanitaire mobile incluant 6 tonnes de matériel et permettant la prise en charge de 500 blessés. Il s’agit pour Emmanuel Macron de montrer sa solidarité envers le Liban, après avoir annoncé hier sur Twitter que « La France se tient aux côtés du Liban ».

Selon FranceInfo, près de 300 000 personnes sont actuellement sans domicile en raison de l’explosion.

Par Léa Meira

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top