Close

Le Mans : Décès d’un policier en service percuté par une voiture

Paris

Illustration d'un véhicule de police / Pixabay

Un policier âgé de 43 ans est décédé après avoir été renversé par un automobiliste qui a tenté de prendre la fuite à la suite d’un contrôle routier.

Les faits se sont produits dans la nuit de mercredi 5 au jeudi 6 août, sur une route du Mans situé dans la Sarthe.

Aux environs de 3h30 du matin, un équipage de police a été appelé par les pompiers à contrôler un automobiliste ivre qui était endormi en pleine voie comme le rapporte un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Le policier percuté par le conducteur qui tentait de prendre la fuite est décédé

L’un des policiers qui se trouvait parmi l’équipage « a été percuté par le véhicule du conducteur qui tentait de prendre la fuite. » précise le communiqué.

Âgé de 43 ans, ce père de trois filles est décédé sur les lieux du drame. Le conducteur a quant à lui été interpellé. Âgé de 26 ans, ce dernier est déjà connu de la justice pour avoir fait l’objet de deux condamnations dont « une pour des faits de conduite sous l’empire d’un état alcoolique et refus d’obtempérer à une sommation de s’arrêter et la seconde pour outrage et rébellion. » comme l’indique le parquet à LCI.

Quelques heures après son décès, le Ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin et le Premier ministre, Jean Castex ont réagi sur les réseaux sociaux.

» LIRE AUSSI – Décès de la Gendarme Mélanie Lemée : Le conducteur sans permis et sous stupéfiants

« Le décès de ce brigadier cette nuit est un drame qui touche tous les Français. Il nous rappelle cruellement que nos policiers et gendarmes risquent leur vie pour protéger la nôtre. Je suis venu ici leur témoigner le respect et le soutien du Gouvernement devant leur dévouement. » a déclaré Gérald Darmanin à la presse.

« Cette nuit, au Mans, la Nation a perdu un de ses héros du quotidien. À sa famille, ses proches, je veux dire mon soutien et la solidarité du pays tout entier. Je partage l’immense émotion de ses collègues policiers : qu’ils soient, à nouveau, assurés de mon profond respect. » a de son côté écrit Jean Castex sur son compte Twitter.

Par Jérémy Renard

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top