Close

Liban : La colère d’Emmanuel Macron contre un journaliste du Figaro « Ce que vous avez fait est grave, non professionnel et mesquin !»

L'échange tendu entre Emmanuel Macron et un journaliste du Figaro au Liban / Capture LCI

Le Chef de l’État a eu ce mercredi 2 septembre, un échange très virulent avec un journaliste du Figaro alors qu’il se trouvait au Liban.

Emmanuel Macron qui se trouvait à une réception de Beyrouth au Liban lorsqu’il s’en est pris publiquement à un journaliste du Figaro :

« Ce que vous avez fait là, compte tenu de la sensibilité du sujet, compte tenu de ce que vous savez de l’histoire de ce pays, est irresponsable » a lancé Emmanuel macron au grand reporter de terrain, qui est un spécialiste du Moyen-Orient.

Le Président de la République, visiblement très remonté par un récent papier du journaliste Georges Malbrunot, ajoute « Irresponsable pour la France, irresponsable pour les intéressés ici, et grave d’un point de vue déontologique. Vous m’avez toujours entendu défendre les journalistes. Je le ferai toujours. Mais je vous parle avec franchise. Ce que vous avez fait est grave, non professionnel et mesquin. » contre ce dernier.

Selon LCI, cet échange très tendu révélé par la chaîne d’information, ferait suite à un article paru dans le Figaro, datant de fin août portant sur un sujet très sensible que le journaliste avait écrit lors de la première visite d’Emmanuel Macron au Liban à la suite de la violente explosion qui avait ravagé une partie de la capitale.

De son côté, Georges Malbrunot a réagi quelques heures après les faits auprès de l’AFP. Selon ce dernier, la discussion qu’il juge virulente aurait duré plusieurs minutes avec Emmanuel Macron. « Je suis très surpris de la virulence de cette attaque, qui est inacceptable et à laquelle j’ai répondu. » a expliqué le journaliste qui précise « Je me suis expliqué avec l’Élysée, pour moi l’incident est clos. »

Par Jérémy Renard

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top