Close

Val-de-Marne : Il jette son fils de 6 ans du cinquième étage après une dispute avec sa femme

pompiers

Un véhicule des sapeurs-pompiers de Paris / CC BY-SA 3.0

L’enfant se trouve actuellement hospitalisé avec un pronostic vital engagé.

C’est un drame sans précédent qui s’est produit à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne).

Dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12 septembre, une violente dispute a éclaté entre un couple de jeunes mariés qui venaient de se dire oui quelques heures plus tôt dans la journée, comme le rapporte Le Parisien.

Au cours de l’altercation, l’épouse est parvenue à quitter le domicile familial. Le père s’en est pris alors pris à son fils de six ans, né d’une précédente union, qui était en train de dormir dans sa chambre.

L’homme a frappé son fils avant de le saisir puis de le jeter par la fenêtre du cinquième étage de son appartement sous les cris des nombreux témoins comme le précise le quotidien.

La violence du père ne s’arrête pas la !

L’enfant qui est tombé au pied de l’immeuble est encore conscient quand son père, fou de rage, va alors se mettre à jeter toutes sortes d’objets lourds sur le petit garçon. Un barbecue, une bonbonne de gaz, une chaise. Une table finira par toucher le garçonnet qui est en train de gémir sur le trottoir. L’enfant est finalement mis en sécurité par un voisin du quartier que celui-ci ne soit pris en charge par les pompiers.

Il a été immédiatement transporté vers l’hôpital Necker de Paris avec un pronostic vital engagé. Le père de famille a quant à lui tenté de quitter l’immeuble après les faits avant d’être très vite rattrapé par les jeunes du quartier. Ces derniers qui l’ont maîtrisé, l’ont ensuite roué de coups avant l’arrivée des policiers qui l’ont ensuite appréhendé.

Âgé de 37 ans et d’origine Algérien, le père de famille a été aussitôt placé en garde à vue avant d’être finalement transféré en hôpital psychiatrique. Une garde à vue qui était « jugée incompatible avec son état de santé mentale » comme le souligne le parquet de Créteil à nos confrères.

Le quartier traumatisé après les faits

Une cellule psychologique a été mise en place dans le quartier du Port où se sont produits les faits. Plusieurs habitants et témoins sont traumatisés parce qu’ils ont vécu cette nuit. Des habitants qui se sont rassemblés ce dimanche aux côtés des élus afin de pouvoir libérer leurs paroles face au drame survenu quelques jours plus tôt.

D’abord annoncé avec un pronostic vital engagé, la santé de l’enfant s’est améliorée dans les heures qui ont suivi son arrivée à l’hôpital. La vie de l’enfant qui serait désormais hors de danger, ajoute Le Parisien.

Par Jérémy Renard

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top