Close

Attaque au hachoir à Paris : L’auteur visait bien les locaux de Charlie Hebdo qui ont depuis déménagés

La Rue Nicolas Appert dans le 11e arrondissement de Paris / Google Street

Ali H., l’auteur présumé de l’attaque au hachoir ce vendredi midi à Paris devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, s’est longuement entretenu avec la police au cours de sa garde à vue.


L’individu âgé de 18 ans, principal suspect de l’attaque qui a fait deux blessés ce vendredi matin devant les anciens locaux de Charlie Hebdo a parlé. Selon LCI, l’auteur pensait que les locaux de Charlie Hebdo étaient toujours situés rue Nicolas Appert au moment où il s’en est violemment pris à deux victimes qui travaillent pour l’Agence Premières lignes.

Les locaux de Charlie Hebdo une nouvelle fois visés

La chaîne d’information précise que l’assaillant aurait repéré les lieux lieux la veille de passer à l’attaque comme en attesteraient les images de vidéosurveillance de la rue située dans le 11e arrondissement de Paris. Ce dernier visait donc bien les locaux de Charlie Hebdo qui avaient déménagé à la suite du terrible attentat perpétré au sein de la rédaction en janvier 2015 par les frères kouachi.

Ali H. était donc sûr d’avoir agressé deux des victimes qu’il pensait être de la rédaction de Charlie Hebdo et avait même prévu d’incendier le bâtiment par le biais d’une bouteille de White-spirit qui a été retrouvée dans son sac à dos au moment de son arrestation.

» LIRE AUSSI – Attaque au couteau à Paris : « un acte de terrorisme islamiste » pour Darmanin

La republication des caricatures de Charlie Hebdo, de trop pour l’assaillant !

Pendant sa garde à vue, le jeune homme qui se dit être de nationalité pakistanaise, a reconnu les faits. Il aurait également « assumé » son passage à l’acte, précisant n’avoir « pas supporté » la republication des caricatures de Charlie Hebdo. Ce dernier se décrit comme étant un simple musulman mais ne fait en aucun cas référence à Daech ni Al-Qaïda, ajoutent nos confrères.

L’enquête se poursuit 24 heures après les faits. Selon la police, ce dernier aurai agi seul mais les auditions de huit autres personnes de son entourage se poursuivent. Une autre personne a été également interpellée dans le Val d’Oise. Il s’agirait de l’ancien colocataire d’Ali H. lorsque celui-ci résidait dans un hôtel social.

Quant à la personne qui avait été interpellée à Paris quelques instants après les faits, et suspectée d’avoir contribué à cette violente attaque, cette dernière a été mise hors de cause. Selon son avocate, cette personne aurait justement tenté d’appréhender l’assaillant, une personne qu’elle qualifie aujourd’hui de « héros ».

Par La Rédaction

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top