Close

Décès de Victorine : le suspect, Ludovic Bertin, a été mis en examen après avoir avoué le meurtre

Le corps de Victorine Dartois a été retrouvé / Capture BFMTV

Il est passé aux aveux ! Le jeune homme de 25 ans qui se prénomme Ludovic Bertin a « reconnu son implication dans le meurtre de Victorine » au cours de sa garde à vue.


On en sait désormais plus le meurtre de Victorine Dartois, une jeune femme de 18 ans retrouvée morte le lundi 28 septembre dans un ruisseau à Villefontaine (Isère).

Le principal suspect de l’affaire qui a été appréhendé a reconnu les faits lors de sa garde à vue. Boris Duffau, procureur adjoint de la République de Grenoble a tenu une conférence de presse afin de donner plus de précisions sur les circonstances de la mort de la jeune femme.

« Lors de ses différentes auditions en garde à vue, il a reconnu avoir croisé vers 19 heures par hasard, le chemin de Victorine non loin du stade des prairies alors qu’il pratiquait un footing. Une dispute aurait éclaté entre eux après une bousculade involontaire. Il aurait alors très rapidement paniqué et l’aurait saisi à deux reprises par le coup en le serrant très fort. Il aurait ensuite déposé le corps inanimé dans l’eau à proximité du lieu de leur rencontre pour dissimuler le dit-corps. »

» LIRE AUSSI – Décès de Victorine : Un millier de personnes réunis pour les obsèques de la jeune femme

Le suspect qui habitait la même commune que Victorine nie toutefois le caractère sexuel des faits qui lui sont reprochés. Des propos qui n’ont pas convaincus ni le parquet ni les magistrats instructeurs comme le précise de son côté BFMTV.

Ce jeudi soir, Ludovic Bertin a été mis en examen pour enlèvement et séquestration mais aussi pour meurtre précédé d’une tentative de viol. Pour les juges d’instructions, le mobile sexuel ne fait aucun doute. Le suspect a donc été placé en détention provisoire dans le cadre de la poursuite de l’enquête qui réserve encore plusieurs zones d’ombre.

Ludovic Bertin qui encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Par Jérémy Renard

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top