Close

Yvelines. Professeur décapité : 9 personnes placées en garde à vue

Illustration de policiers / Unsplash

Un professeur d’histoire a été décapité dans les Yvelines ce vendredi 16 octobre, en fin d’après-midi.

Rappel des faits :

  • Un homme d’origine tchétchène de 18 ans a été menaçant contre une équipe de la bac en fin d’après-midi à. Armé d’un couteau, il a été neutralisé par les policiers à Eragny (Val d’Oise).
  • Quelques minutes auparavant, ce dernier a décapité un professeur d’histoire à proximité de son collège à Conflans saint-Honorine parce qu’il avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves quelques jours plus tôt.
  • Neuf personnes ont été interpelées dans la nuit de vendredi à samedi à la suite de cette violente attaque. Ces personnes seraient issues de l’entourage familial de l’homme qui est suspecté d’avoir décapité le professeur d’histoire à Conflans saint-Honorine. Parmi elles, se trouve un père de famille qui avait publié récemment une sur les réseaux sociaux dans laquelle il s’était plaint de l’attitude du professeur et de son choix d’avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves.

Samedi

12h00 – Selon les informations de BFMTV, le grand-père et le petit-frère de l’assaillant ont été interpellés à Evreux dans l’Eure. Des perquisitions ont également eu lieu dans leur domicile.

Le lien entre l’auteur de l’attaque et le message de revendication qui avait été publié sur les réseaux sociaux, montrant le photo de la victime, est établi selon la chaîne d’information. Ni l’assaillant, ni sa famille n’étaient connus pour des faits de radicalisation.

Vendredi

00h55 – Quatre personnes ont été placées en garde à vue dans la soirée de vendredi à samedi fait savoir BFMTV. Ces personnes seraient issues de l’entourage familial de l’assaillant qui a été tué par des policier après avoir décapité un professeur d’histoire.

22h45 – Le professeur était un père de famille âgé de 47 ans. « Il a été assassiné aujourd’hui parce qu’il enseignait a fait savoir Emmanuel Macron. »

22h30 – Emmanuel Macron s’est exprimé depuis les lieux de l’attaque : « Notre compatriote a été lâchement attaqué, a été la victime d’un attentat terroriste islamiste caractérisé. » Le chef de l’État s’est également adressé aux enseignants pour leur garantir « que la Nation sera à leurs côtés aujourd’hui et demain pour les protéger, les défendre, leur permettre de faire leur métier qui est le plus beau qui soit, faire des citoyens libres ».

22h01 – Emmanuel Macron qui est allé à la rencontre du corps enseignant du collège où travaillait le professeur, doit s’exprimer dans quelques instants à la presse.

21h40 – La Présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen réagit à la suite des faits : « Un professeur décapité pour avoir présenté les caricatures de #CharlieHebdo : nous en sommes, en France, à ce niveau de barbarie insoutenable. L’islamisme nous mène une guerre : c’est par la force que nous devons le chasser de notre pays. MLP. » La présidente qui fait part de ses pensées « aux proches de la victime et à la communauté enseignante, confrontés à cette horreur. »

21h35 – Le professeur d’histoire dans un collège de Conflans Saint-Honorine a été tué parce qu’il avait montré des caricatures de Mahomet en classe.

21h29 – La rédaction de Charlie Hebdo fait part de sa réaction sur les réseaux sociaux : « Charlie Hebdo fait part de son sentiment d’horreur et de révolte après qu’un enseignant dans l’exercice de son métier a été assassiné par un fanatique religieux. Nous exprimons notre plus vif soutien à sa famille, à ses proches ainsi qu’à tous les enseignants. »

21h25 – Une famille aurait porté plainte contre le professeur la semaine dernière.

21h05 – Emmanuel Macron est arrivé sur place aux côtés de Jean-Michel Blanquer.

21 : 04 – Jean-Michel Blanquer s’exprime sur Twitter : « Ce soir, c’est la République qui est attaquée avec l’assassinat ignoble de l’un de ses serviteurs, un professeur. Je pense ce soir à lui, à sa famille. » fait savoir le ministre de l’Education National.


Ce vendredi, un homme a été décapité à Conflans Saint-Honorine dans les Yvelines. L’individu, âgé de 18 ans a été abattu quelques instants après dans la commune d’Eragny (Val d’Oise) selon BFMTV.

La chaîne d’information précise que les faits se sont produits aux environs de 17h00 à proximité d’une école. La police est sur place. L’assaillant porteur d’un couteau de cuisine a été abattu par la BAC qui est arrivée la première sur les lieux.

La victime était un prof d’histoire d’un collège de Conflans-Sainte-Honorine. Le 5 octobre dernier, il avait été signalé par des parents d’élèves parce que ce dernier avait montré des caricatures de Mahomet en classe, précise BFMTV qui confirmet une information de l’AFP.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin en voyage au Maroc rentre en urgence après avoir eu connaissance des faits. Sur Twitter, la police du Val d’Oise demande aux personnes d’éviter le secteur boulevard de la commune de Paris et angle boulevard Salengro d’Eragny-sur-Oise.

De son côté, le Parisien rapporte que la victime serait un professeur et l’auteur un parent d’élève. On ignore pour le moment les circonstances exactes de cette violente agression.

Le parquet antiterroriste a été saisi.

Par la Rédaction

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top