Close

Barbara Pompili ordonne la fermeture d’un zoo du Tarn pour maltraitance animale

La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili / Capture

La ministre a ordonné la fermeture du célèbre zoo parc des félins des Trois Vallées, situé dans la ville de Montredon Labessonnié (81). Il a été demandé à la préfète du Tarn de prendre les mesures nécessaires.

C’est après un contrôle inopiné réalisé lundi dans l’enceinte du zoo que cette décision a été prise. La ministre de la transition écologique accuse la direction du zoo de « manquements graves à ses obligations en matière de bien-être animal ».

« Ce contrôle a confirmé que des manquements majeurs au sein de l’établissement mettaient en danger les animaux, mais également le personnel et les visiteurs de ce site », selon des déclarations du ministère rapportés par La Provence.

Depuis plusieurs mois, de multiples particuliers et associations avaient signalé l’état des installations du zoo sur les réseaux sociaux ainsi qu’aux autorités compétentes. Photos à l’appui, ils pointaient le manque d’eau, de nourriture et de soigneurs notamment. Alors que les zoos ont reçu des aides de l’Etat pour continuer de prendre soin des animaux pendant les périodes de fermeture dû à la crise sanitaire, celui-ci semble être en grande difficulté. Un proche de la ministre confie qu’il ait touché « plus de 117 000 euros » rien que pour nourrir les animaux.

Le zoo réagit à son tour via un communiqué

L’ensemble des animaux, soit environ 600 individus de 70 espèces différentes, devra être transféré dans d’autres établissements.
La fermeture du parc animalier fait suite à un ensemble de déclarations fin septembre sur le bien-être animal. L’interdiction de la reproduction des dauphins et orques en captivité, ainsi que l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques ambulants avaient par exemple été annoncé. « Cette mesure s’inscrit totalement dans notre politique de protection des animaux», confirme-t-on dans l’entourage de la ministre.

La direction du zoo a quant à elle répondu dans un communiqué de presse et dénonce un « acharnement sur [une] structure qui n’a vocation qu’à faire découvrir le monde du vivant ». Elle décrit des comportements suspects de certains visiteurs qui « prennent des photographies de fragments d’équipements », « assortis de commentaires diffamatoires » expliquant que les animaux endormis pendant la canicule étaient en train de mourir. Le directeur a cependant pris en compte l’arrêté préfectoral et le zoo est désormais fermé.

Par Léa Meira

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top