Close

Attentat à Nice : une attaque au couteau fait 3 morts

Trois morts dans une attaque au couteau à Nice ce jeudi / Capture CNEWS

Une attaque au couteau a eu lieu dans l’enceinte de la basilique Notre-Dame de l’Assomption, ce jeudi 29 octobre. L’auteur, qui a crié « Allahou akbar », a été arrêté par les forces de l’ordre.


Vers 9h, un terroriste a égorgé à l’intérieur de la basilique une femme de 70 ans, a tué à coup de couteau le sacristain de 45 ans puis a blessé grièvement une troisième victime d’une quarantaine d’années. Cette dernière s’est réfugiée dans le café en face du bâtiment religieux, où elle est décédée peu après.

Le terroriste, qui ne cessait de crier « Allahou akbar », a été blessé par balles par la police. Il a été conduit à l’hôpital, en état d’urgence absolu. Un large périmètre de sécurité a été déployé autour de l’édifice, notamment pour vérifier l’absence
d’explosifs.

Une enquête ouverte par le Parquet national antiterroriste

Selon Le Monde, L’assaillant était en possession d’un document d’identité sans photo et se nommerait Brahim A. Ressortissant tunisien de 21 ans, il séjournerait en France depuis début octobre, après une obligation de l’Italie de quitter le territoire de l’Île Lampedusa où il résidait.

Le Parquet national antiterroriste a ouvert une enquête pour « assassinat et tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste ».

Attentat Terroriste : Les réaction du gouvernement

Le Président de la république a dénoncé « une attaque terroriste islamiste » et a
annoncé le renforcement de l’opération « Sentinelle » pour protéger les lieux de culte et les écoles.

L’Assemblée nationale a porté le plan Vigipirate au niveau le plus élevé « urgence attentant ». Un nouveau conseil de défense doit se tenir vendredi matin, a annoncé le Premier ministre Jean Castex.

Une attaque qui rappelle de douloureux souvenirs

Cette attaque fait écho à l’assassinat du père Jacques Hamel à l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray le 26 juillet 2016. Toutes les églises de France ont fait sonné le glas à 15 heures pour rendre hommage aux trois victimes.
Mais cette attentat rappelle également la mort du professeur Samuel Paty, décapité pour avoir montrer les caricatures de Mahomet. Nice avait été en victime le 14 juillet 2016 d’un camion bélier au lourd bilan : 86 morts
et 458 blessés.

Par Anna David

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top