Close

Koh-Lanta : Laurent, prof d’histoire et candidat dans l’émission, menacé de décapitation sur les réseaux sociaux

Laurent, candidat de l'émission Koh-Lanta : Les 4 terres sur TF1

Le candidat de la saison de Koh-Lanta : les 4 Terres, actuellement diffusée sur TF1, a été victime d’une menace de mort.

Ces nouveaux faits interviennent trois semaines après la mort de Samuel Paty, un enseignant d’histoire de Conflans Sainte-Honorine qui a été décapité pour avoir montré des caricatures du Prophète Mahomet pendant son cours.

Le Parisien révèle ce jeudi matin que Laurent, candidat dans la dernière saison de Koh-Lanta, a été victime de menace par le biais des réseaux sociaux. Ce prof d’histoire-géographie qui enseigne en Isère aurait été contacté en début de semaine sur Instagram.

Un message très menaçant qu’il a reçu sur la messagerie du réseau social : « Salut grosse m…, tu ne réponds pas, tu sais ce qu’on fait aux profs ? » Face à cette menace de mort, Laurent aurait immédiatement tenté de faire une capture d’écran mais n’en n’a pas eu le temps car l’internaute a immédiatement supprimé son compte.

Placé en garde à vue

Le candidat est toutefois parvenu à retrouver l’auteur du message grâce à son nom sur Facebook avant de discuter avec ce dernier : « Je vais te décapiter, c’est un truc de prof d’histoire. » a poursuivi l’internaute qui a également proféré des menaces envers la fille de Laurent.

Le lendemain, l’enseignant a immédiatement porté plainte dans un commissariat de Grenoble. L’individu a quant à lui été vite repérer grâce à son adresse IP. Le quotidien fait savoir que l’homme en question est un ingénieur au chômage qui vit à Clayes-sous-Bois dans les Yvelines. Ce dernier a été appréhendé par la police puis placé en garde à vue alors qu’il se trouvait chez ses parents.

Au cours de son audition, l’homme a expliqué aux enquêteurs qu’il reprochait à Laurent de mal jouer dans l’émission Koh-Lanta. « Je trouvais qu’il avait été stupide d’aller vers Alix. », une candidate également présente dans cette dernière saison du jeu d’aventure.

Au cours de sa garde à vue, l’homme âgé d’une trentaine d’année a reconnu les faits et a regretté ses menaces, expliquant qu’il souhaitait voir un psy. De son côté, la production de l’émission a proposé au candidat, un accompagnement psychologique, précisant qu’elle réfutait tout lien avec “Koh-Lanta”.

Par Jérémy Renard

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top